Sortir à Lyon
Partager cet article :

Sabine Azéma au festi­val Lumière

Espiègle, mutine, fantai­siste comme aucune actrice dans le cinéma français, Sabine Azéma est aussi à l’aise dans la comé­die popu­laire façon Tanguy, que dans le théâtre d’ombres d’Alain Resnais, dont elle reste la muse éter­nelle. Elle vien­dra d’ailleurs présen­ter jeudi Mélo, décla­ra­tion d’amour du cinéaste à sa muse, dans lequel elle mène Pierre Arditi et André Dusso­lier par le bout du nez au temps de la Belle époque, chassé-croisé musi­cal annonçant tous les films de Resnais qui vont suivre, dans une prouesse de mise en scène. Au milieu d’un hommage archi-mérité en plusieurs films, elle vien­dra aussi présen­ter un des plus beaux films de Bertrand Taver­nierUn Dimanche à la campagne, qui repré­sen­tait un virage à 360° après sa comé­die féroce Coup de torchonUn drame buco­lique, paisible, film histo­rique s’at­ta­chant aux êtres, au temps qui passe et aux petites choses de la vie, avec la grande Sabine comme on l’aime, au natu­rel. Un des grands bonheurs annon­cés du festi­val. L.H.

Sabine Azéma au festi­val Lumière :

Un dimanche à la campagne de Bertrand Taver­nier. Mardi 13 octobre à 16h30 à l’Ins­ti­tut Lumière, Lyon 8e, en sa présence.

Mélo d’Alain Resnais. Jeudi 15 octobre à 18h30 au Pathé Belle­cour, Lyon 2e Presqu’Île, en sa présence.

Rencontre avec Sabine Azéma. Mercredi 14 octobre à 15h30 à la Comé­die Odéon, Lyon 2e Presqu’Île. 7 €.

Tous les films et toutes les séances de l’hom­mage à Sabine Azéma << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

Un jardin extra­or­di­naire

Le projet semblait impossible, alors ils l’ont fait : transformer un terrain vague de la SNCF, coincé entre deux lignes de chemin de fer à Jean Macé, en un jardin public accueillant, où l’on peut venir pour prendre un verre, lire un livre sur un transat, grignoter sur des tables ...

L’[édito] de Luc Hernan­dez

Il n'est plus temps de sortir et Exit Mag, avec tous les lieux de spectacles que nous vous conseillons toute l'année et dont il reste solidaire, se met bien évidemment lui aussi en quarantaine. Comme l'écrivait Shakespeare, "ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser". Alor...