Sortir à Lyon
Partager cet article :

Sabine Azéma au festi­val Lumière

Espiègle, mutine, fantai­siste comme aucune actrice dans le cinéma français, Sabine Azéma est aussi à l’aise dans la comé­die popu­laire façon Tanguy, que dans le théâtre d’ombres d’Alain Resnais, dont elle reste la muse éter­nelle. Elle vien­dra d’ailleurs présen­ter jeudi Mélo, décla­ra­tion d’amour du cinéaste à sa muse, dans lequel elle mène Pierre Arditi et André Dusso­lier par le bout du nez au temps de la Belle époque, chassé-croisé musi­cal annonçant tous les films de Resnais qui vont suivre, dans une prouesse de mise en scène. Au milieu d’un hommage archi-mérité en plusieurs films, elle vien­dra aussi présen­ter un des plus beaux films de Bertrand Taver­nierUn Dimanche à la campagne, qui repré­sen­tait un virage à 360° après sa comé­die féroce Coup de torchonUn drame buco­lique, paisible, film histo­rique s’at­ta­chant aux êtres, au temps qui passe et aux petites choses de la vie, avec la grande Sabine comme on l’aime, au natu­rel. Un des grands bonheurs annon­cés du festi­val. L.H.

Sabine Azéma au festi­val Lumière :

Un dimanche à la campagne de Bertrand Taver­nier. Mardi 13 octobre à 16h30 à l’Ins­ti­tut Lumière, Lyon 8e, en sa présence.

Mélo d’Alain Resnais. Jeudi 15 octobre à 18h30 au Pathé Belle­cour, Lyon 2e Presqu’Île, en sa présence.

Rencontre avec Sabine Azéma. Mercredi 14 octobre à 15h30 à la Comé­die Odéon, Lyon 2e Presqu’Île. 7 €.

Tous les films et toutes les séances de l’hom­mage à Sabine Azéma << ici >>.

Le Dernier duel de Ridley Scott

Ridley Scott s’attèle au dernier duel connu en France entre Jacques Le Gris et Jean de Carrouges en 1386, le second accusant le premier d’avoir violé sa jeune épouse, suite au témoignage de celle-ci. Le matériau de départ est splendide, la maestria à reconstituer la France du Moy...

Est-ce la peine d’al­ler voir Eiffel ?

Si vous avez un jour rêvé d’une histoire d’amour sous la tour Eiffel, vous pouvez toujours tenter ce drôle de biopic qui reconstitue la préquelle de la tour la plus célèbre du monde... à partir d’un amour empêché en Gironde à la fin du XIXe siècle. Gustave aimait Adrienne (avec u...

On a vu le nouveau James Bond en 4DX

N’écoutez pas les oiseaux de mauvais augure qui ont dû souffrir de trop attendre ce 007, tourné il y a deux ans... Il y a tout dans le dernier James Bond : le prologue italien (au féminin) le plus long de la saga, un générique splendide dans les ruines romaines sous-marines, des ...