Sortir à Lyon
Partager cet article :

Audiard passe en Garde à vue

Michel Audiard n’était pas seule­ment le chantre de la langue fleu­rie et des formules mythiques « façon puzzle« . C’est aussi un obser­va­teur aiguisé des passions tristes, avec un sens du dialogue ouvrant sur les abîmes les plus noirs l’in­té­rieur des person­nages, à la façon d’un Sime­non. C’est ce qu’il réus­sit mieux que partout ailleurs dans le chef-d’oeuvre de Claude Miller, Garde à vue, de la moue faus­se­ment cynique et vrai­ment déses­pé­rée de Michel Serrault à la droi­ture outrée de Lino Ventura, en train de cuisi­ner un suspect pour pédo­phi­lie le temps d’une nuit au commis­sa­riat. L’ar­ri­vée inopi­née de Romy Schnei­der pour une confi­dence dans la pénombre conduira aux pires mensonges dont sont capables les couples à la haine recuite. Un suspense plus noir que noir et le plus grand rôle de Serrault, encore plus boule­ver­sant lorsqu’on sait qu’il venait de perdre sa propre fille dans la vraie vie, alors qu’il est accusé d’en violer une dans le film… Un sommet à revoir sur grand écran dans le cadre du cente­naire Michel Audiard pendant le festi­val Lumière.

Garde à vue de Claude Miller (1981, 1h24).

Mardi 13 octobre au cinéma Les Alizés à Bron en présence d’Abd Al Malik.

Jeudi 15 octobre à 17h30 à l’UGC Confluence, Lyon 2e, en présence de Jean-Paul Salomé.

Samedi 17 octobre à 14h30 au Pathé Belle­cour, Lyon 2e, en présence de Régis Wargnier.

Réser­vez vos places

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Imagine le nouveau musée des Beaux-Arts

Le cabinet lyonnais U2 Architectures d’Ulysse Panel et Ugo Nataloni a reçu vendredi 16 le troisième prix d’un concours d’idées international du ministère de la Culture. L’objet : imaginer une utopique extension du Musée des beaux-arts de Lyon. Diplômés de l’Ensa lyonnaise, les de...

Enigmes surréa­listes

Proche d’André Breton dans sa jeunesse, Jean-Claude Silbermann promène son pinceau sur la feuille, sans idée préalable, pour y laisser jaillir des personnages et des scènes vivantes et mouvantes, transposant ainsi le principe de l’écriture automatique au dessin. Egalement poète, ...