Sortir à Lyon
Partager cet article :

Emma­nuelle Devos, sourire et parfums

Dans l’en­tre­tien qu’elle nous avait accordé en mars (à lire << ici >>), Emma­nuelle Devos expri­mait son ras le bol de jouer dans des films tris­tes… Pari réussi avec Les Parfums, petite comé­die légère et subtile qui fonc­tionne grâce à son duo d’ac­teurs et à l’ori­gi­na­lité de l’uni­vers choisi. L’ac­trice est parfaite dans le rôle d’Anne Walberg, « nez » de profes­sion qui s’ha­bille comme dans un numéro de Madame Figaro et vit dans un quar­tier bour­geois pari­sien. Embau­ché comme son chauf­feur, Guillaume (Grégory Montel, égale­ment à son aise) galère à joindre les deux bouts et à obte­nir la garde alter­née de sa fille. Dans ce couple atypique façon Miss Daisy et son chauf­feur, chacun a à apprendre de l’autre comme à lui appor­ter. Simple et frais comme le parfum du coton, le film est relevé par une pointe d’aci­dité grâce aux répar­ties cinglantes de la parfu­meuse. Un ton un brin suranné et modeste qui cherche plus à faire sourire qu’à faire rire pour un feel good movie qui change des comé­dies françaises à grosses ficelles. Et qui fait vrai­ment du bien au milieu d’une offre assez tris­tou­nette digne d’un deuxième confi­ne­ment à la maison… C.S.

Les Parfums de Grégory Magne (Fr, 1h40) avec Emma­nuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern… Dispo­nible en Vod sur la plupart des plate­formes.

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Nuits de Four­vière, cap sur 2021 !

Exit Mag et RCF Lyon s'associent pour soutenir les festivals tout l'été avec "Comme si on y était", l'émission radio hebdomadaire qui vous fait vivre tous les samedis à 17h30 les festivals en immersion, à travers celles et ceux qui les font. En attendant Jazz à Vienne, le printem...

Initiales B.B.

Chanson. C'est ce qui s'appelle un joli cadeau de printemps. Benjamin Biolay, qui n'était pas à l'affiche des Nuits de Fourvière pour une fois cet été, vient d'annoncer sa première date lyonnaise de tournée : il sera au Ninkasi Gerland le 26 novembre prochain, et vous pouvez d'or...