Sortir à Lyon
Partager cet article :

Ecou­tez Kaame­lott avant de le voir !

Cette fois, ça devrait être la bonne ! Après avoir été repoussé deux fois en 2020, Kaame­lott premier volet – le film le plus attendu de la région (et au-delà) – devrait sortir comme le prochain James Bond au prin­temps 2021, même s’il n’est toujours pas daté. En atten­dant, vous pouvez écou­ter la musique du réali­sa­teur-produc­teur-scéna­riste-compo­si­teur-comé­dien Alexandre Astier, qu’il a concocté comme toujours à la maison : c’est en effet à l’Au­di­to­rium, avec l’ONL et le choeur Spirito Nicole Corti qu’A­lexandre Astier a enre­gis­tré la bande origi­nale du film, dirigé part un spécia­liste du ciné-concert à l’Audi, Frank Stro­bel. Les musi­ciens de l’Or­chestre Natio­nal de Lyon, en pleine forme en ce moment et toujours en train de répé­ter malgré le confi­ne­ment, ont dû bien s’amu­ser. C’est même le pavillon d’un corniste de l’ONL qui a servi de modèle à la photo de la pochette du disque ! 34 plages, la plupart très courtes, où l’on retrouve aussi bien « Merlin le carto­graphe », « Une attaque Burgonde » ou encore « Kolaig l’étran­gleur »… Voilà qui promet. Le disque sort ce vendredi en guise de vrai cadeau de Noël : non seule­ment vous pouvez écou­ter le CD Deutsche Gram­mo­phon en boucle en essayant de devi­ner l’am­biance et les scènes d’un film dont on ne sait rien encore – à part la parti­ci­pa­tion d’Alain Chabat ; mais vous pouvez en plus offrir le Graal aux fans : un coffret Collec­tor en édition limi­tée incluant notam­ment un vinyle docu­men­taire sur l’en­re­gis­tre­ment. Si ce n’est pas un cadeau de Noël…

La pochette de la bande origi­nale de Kaame­lott, réali­sée à partir d’un pavillon de cor de l’Or­chestre Natio­nal de Lyon. (créa­tion Die Frau, photo Fred Mortagne).

Kaame­lott, premier volet. bande origi­nale du film d’Alexandre Astier chez Deutsche Gram­mo­phon, en CD simple à 15,99 € ou coffret collec­tor à 86,99 €. Voir le disque chez Deutsche Gram­mo­phon.

Teaser Kaame­lott – premier volet (2020) : bien­tôt collec­tor ?

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...

Annette,comé­die musi­cale pour faire chan­ter #MeToo

Le premier problème d’Annette, c’est... Annette (le rôle, qu’on vous laissera découvrir). Le deuxième, c’est la musique des Sparks, à l'origine du film, ce qui est quand même ballot pour une comédie musicale. L'ambition était sans doute trop grande pour eux : après une belle ouve...