Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Discours d’après la BD de Fabcaro avec Benja­min Lavernhe

Le Discours de Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe.
Benjamin Lavernhe bien entouré pour son Discours.

Un film tiré du roman de Fabcaro, l’un de nos auteurs de livres et de BD préféré à l’hu­mour corro­sif, avec dans le rôle-titre Benja­min Lavernhe, l’un des comé­diens les plus expres­sifs et comiques de sa géné­ra­tion que ce soit sur les planches de la Comé­die-Française ou sur grand écran? On s’était dit banco! Hélas, cette adap­ta­tion bien trop litté­rale de Laurent Tirard nous a un brin déçus. C’est le problème quand on reprend trop fidè­le­ment et pares­seu­se­ment au cinéma, sans en chan­ger la forme, le mono­logue d’un doux rêveur largué par sa copine et en attente d’un texto de sa part, alors que son beauf lui demande de faire un discours à son mariage. On a beau adorer Benja­min Lavernhe, l’en­tendre en non-stop commen­ter chaque scène, s’adres­ser direc­te­ment au public face caméra lors d’un repas fami­lial qui s’éter­nise, voire même se dédou­bler pour se parler à lui-même, ça devient vite redon­dant.

Bonnes idées de mise en scène

Heureu­se­ment le film tient grâce à quelques bonnes idées de mise en scène, comme les flash­backs et souve­nirs qui s’in­vitent dans le temps présent du dîner fami­lial en bous­cu­lant litté­ra­le­ment le décor, ainsi qu’à des acteurs inspi­rés, dont la déli­cieuse Sara Girau­deau. Sans oublier l’hu­mour de Fabcaro qui porte le film avec cette façon piquante de poin­ter nos petites manies. Alors si vous aussi vous détes­tez faire des discours et la chenille à un mariage et que vous comp­tez les minutes qui s’écoulent après avoir envoyé un texto à votre ex, voilà le film ad hoc pour passer un bon moment au cinéma pendant les Fêtes.

Le Discours, de Laurent Tirard (Fr, 1h27) avec Benja­min Lavernhe, Sara Girau­deau, Kyan Khojandi, François Morel… Sortie le 23 décembre.

The North­man, un film bête comme un Viking !

On avait bien aimé The Lighthouse, le précédent film de Robert Eggers. On avait peut-être eu tort... Parce qu'à vouloir s'intéresser à la légende d'Amleth, ours et loup", ancêtre du Hamlet élisabéthain voulant venger son père en trucidant son oncle, le moins qu'on puisse dire, c'...