Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le film de Noël : bande de filles !

C’est exac­te­ment le genre de film qu’il faut pour agré­men­ter la période des Fêtes. Des rebon­dis­se­ments roma­nesques, des person­nages atta­chants et des costumes d’époque, le tout filmé dans de beaux paysages d’hi­ver avec musique et flon­flons, dans une lumière resplen­dis­sante, jamais datée (merci le numé­rique)… On en atten­dait pas moins de cette nouvelle adap­ta­tion des Filles du Docteur March. ça n’avait rien d’évident : ce clas­sique de la litté­ra­ture améri­caine du XIXe, s’in­té­res­sant à la vie fami­liale et quoti­dienne d’une bande de soeurs en leur temps, n’a pas eu le même écho en Europe qu’Outre-Atlan­tique, et reste loin d’être le plus facile à porter à l’écran. Les adap­ta­tions holly­woo­diennes de Mervyn LeRoy ou George Cukor ont d’ailleurs pris un sacré coup de vieux, malgré leurs quali­tés plas­tiques.

Saoirse Ronan aimera-t-elle Timo­thée Chala­met ?…
Thimo­thee Chala­met vs Louis Garrel

Greta Gerwig, loin de son égocen­trisme d’ac­trice fétiche du cinéma d’au­teur intello-bobo new-yorkais) a eu la bonne idée de faire débu­ter le film au milieu du récit initial, avec moult retours en arrière pour poin­ter le désir d’éman­ci­pa­tion de ses héroïnes. Elle réus­sit surtout, au milieu d’une photo splen­dide pour recons­ti­tuer la saveur de l’Amé­rique du XIXe siècle, à rendre vivantes et actuelles les rela­tions entre les sœurs, mâti­née d’un duel à distance entre les deux beaux gosses mal vus au début du film, que vont se dispu­ter les soeurs tour à tour : Timo­thée Chala­met et Louis Garrel (sans oublier leur chal­len­ger James Norton en profes­seur de mathé­ma­tiques).

… ou Saoirse Ronan aimera-t-elle Louis Garrel ?

Amours secrètes, diffé­rées ou révé­lées, le ballet fonc­tionne à plein, magni­fique­ment inter­prété autour de la reine mère Meryl Streep, impé­riale en arbitre des élégances fémi­nines. L’am­biance de Noël, les balades sous la neige et la musique aussi discrète qu’en­sor­ce­lante d’Alexandre Desplat, font le reste. Entre amour soro­ral et larme à l’oeil, c’est le film d’émo­tion parfait pour passer un bon moment à se rembo­bi­ner les liens entre les familles d’an­tan… et celles d’aujourd’­hui, et les amours, toujours. Joyeux Noël !

Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig (2019, E.U., 2h15). Avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh, Eliza Scan­len, Timo­thée Chala­met, Louis Garrel, James Norton… En promo en Vod ou en ce moment sur OCS.

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...

Annette,comé­die musi­cale pour faire chan­ter #MeToo

Le premier problème d’Annette, c’est... Annette (le rôle, qu’on vous laissera découvrir). Le deuxième, c’est la musique des Sparks, à l'origine du film, ce qui est quand même ballot pour une comédie musicale. L'ambition était sans doute trop grande pour eux : après une belle ouve...