Sortir à Lyon
Partager cet article :

Noël mythique avec Deneuve et Desple­chin

C’est pile-poil le film qu’il nous fallait pour cette fin d’an­née, celui qui nous fera fina­le­ment nous réjouir de passer un Noël en famille réduite. En plus, il est dispo­nible gratui­te­ment en replay sur le site de France TV, comme quoi le service public sert à quelque chose. Ce film, c’est Un Conte de Noël d’Ar­naud Desple­chin, sûre­ment son meilleur, en tout cas notre préféré. Reine-mère au nom de déesse romaine, frère mal-aimé banni de la famille pour ses frasques, sœur pure et rigide, jeune neveu schi­zo­phrène aux allures de prince tris­te… il y a du Shakes­peare dans ce conte cruel sur la famille, infusé de mytho­lo­gie comme de psycha­na­lyse.

Avec ce film choral dont on aime­rait invi­ter la fabu­leuse bande d’in­ter­prètes à notre table pour les fêtes (Cathe­rine Deneuve, Mathieu Amal­ric, Emma­nuelle Devos, Melvil Poupaud, Chiara Mastroianni, Jean-Paul Rous­sillon…), Desple­chin s’amuse à faire s’en­tre­choquer les genres et les ruptures de ton lors de ces retrou­vailles pour Noël dans la maison fami­liale de Roubaix : course-pour­suite, histoire d’amour roma­nesque, aparté face caméra, théâ­tre… Alors que le montage s’ac­cé­lère, les corps se frôlent, s’en­lacent et se rentrent dedans à coup de poings. Même cette conver­sa­tion entre la mère et son fils, qui se déclarent ne s’être jamais aimés, prend le ton de la farce. Le cinéaste met à nu les senti­ments les plus inavouables en liant toujours le drame à la comé­die.

Bordel maîtrisé

On retrouve le même bouillon­ne­ment dans la multi­tude d’his­toires secon­daires (comme cette trian­gu­laire amou­reuse des plus touchantes) qui se tissent les unes aux autres et prennent le pas sur l’in­trigue prin­ci­pale — la mère, malade, cherche un donneur sain de moelle épinière parmi ses enfants. Une mosaïque de récits, scènes, tons et genres qui, au lieu de nous aider à mieux comprendre les rela­tions de cette famille pas comme les autres, nous en fait au contraire ressen­tir toute la complexité. Souvent imité jamais égalé (cf le tris­toune Fête de famille de Cédric Kahn récem­ment), en grand ordi­na­teur de ce bordel à la vita­lité maîtri­sée, Desple­chin est à son sommet.

Un conte de Noël d’Ar­naud Desple­chin (Fr; 2h32) avec Cathe­rine Deneuve, Jean-Paul Rous­sillon, Mathieu Amal­ric, Anne Consi­gny… En replay gratuit sur France TV

Les Crimes du futur, un nouveau Cronen­berg décliné au passé

On est heureux de retrouver David Cronenberg. D'autant qu'avec Les Crimes du futur, il retrouve à peu près tous ses films précédents, des corps hybrides et monstrueux du Festin nu jusqu'aux expérimentations post-sexuelles encore plus poussées que dans Crash. "Le vieux sexe, ce n'...

Coupez ! Le film de zombies en plus de Michel Haza­na­vi­cius

Au départ, il y avait « Ne coupez pas », une très réjouissante comédie de zombies, fauchée et Japonaise, tournée avec trois bouts de scotch et de la peinture rouge. Michel Hazanavicius a repris le scénario tel quel, déjà fendard (à coups de hache), mais plutôt que d’en faire un s...