Sortir à Lyon
Partager cet article :

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réali­sa­teur de Harryun ami qui vous veut du bien, sorti en cati­mini à la toute fin de 2019, est bien trop origi­nal pour qu’on ne vous le conseille pas, aujourd’­hui qu’il débarque sur Canal +… Mais Seules les bêtes est aussi suffi­sam­ment inabouti pour qu’on ne le fasse pas avec une certaine réserve. Evacuons tout de suite notre petite frus­tra­tion : le fin mot de cette histoire de dispa­ri­tion d’une femme en pleine Lozère est un brin déce­vante, et réside dans une seconde partie en contre­champ – dont on ne peut rien dévoi­ler – avec un peu trop de gigognes dans un récit déjà très alam­biqué… Reste que ce thril­ler sauvage adapté du roman de Colin Niel réserve aussi de jolis moments de comé­die, notam­ment sur les illu­sions de l’amour à l’ère du numé­rique, en plus d’une véri­table ambiance polar­deuse avec des person­nages hauts en couleur : Damien Bonnard est encore plus animal que dans Rester verti­cal, et Laure Calamy, notre second rôle français fémi­nin préféré, crève une nouvelle fois l’écran, même si on aurait aimé la voir un peu plus long­temps. Bref, le casting est impec­cable, de Vale­ria-Bruni Tedes­chi à Denis Meno­chet, drôle de brute épais­se… La volte-face d’un scéna­rio dont il ne faut surtout rien dévoi­ler finira de vous faire passer un beau moment, plutôt riches en surpri­ses… Du polar français plein d’ori­gi­na­li­tés. C’est déjà beau­coup en ce moment. L.H.

Seules les bêtes de Domi­nik Moll (Fr, 1h57) avec Denis Méno­chet, Vale­ria-Bruni Tedes­chi, Damien Bonnard, Laure Cala­my… Dispo­nible sur Canal + et en Vod sur la plupart des plate­formes.

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Villeur­banne rayonne !

En attendant que Roselyne, nouvelle ministre, ressorte son stock de masques et relance un milieu culturel sinistré, il y a ceux qui ne désarment pas, même s'ils ont été les plus touchés. Le secteur qu'on appelle "musiques actuelles" au ministère de Roselyne est sans doute celui q...

De l’art (contem­po­rain) qui fait du bien

Ils sont doublement inspirés au Mac de Lyon : d'abord, ils ont eu le nez (façon de parler) de fermer pour travaux juste avant la crise du Covid-19..., et ce jusqu'en septembre 2020 ! Ensuite, ils partagent avec plaisir sur leur site et leur fil twitter : Une « œuvre qui fait d...