Sortir à Lyon
Partager cet article :

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seule­ment un acteur de comé­die. Vous pouvez d’ailleurs voir actuel­le­ment Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépres­sion pour lequel on l’avait rencon­tré (lire l’en­tre­tien << ici >>). Avec Amanda, il trou­vait son plus beau rôle drama­tique, dans un film a priori on ne peut plus casse-gueule : il y joue un jeune homme qui doit s’oc­cu­per du jour au lende­main de sa nièce, à la suite d’un atten­tat dans Paris.

Vincent Lacoste et Isaure Multrier au milieu des paysages urbains d’Amanda.

Ce senti­ment de l’été

Deuil et trau­ma­tisme post novembre 2015, rôle prin­ci­pal tenu par une enfant, Mikhaël Hers ne choi­sit pas la faci­li­té… C’est sans comp­ter la réus­site de son premier film, Ce senti­ment de l’été, qui témoi­gnait d’un art déjà très person­nel de faire coha­bi­ter sensua­lité et deuil dans une forme de temps suspendu au milieu du quoti­dien. Il y parvient presque encore mieux ici : on n’aura pas vu les paysages pari­siens filmés aussi bien au cinéma depuis Eric Rohmer, avec lequel Mikhaël Hers partage une certaine pensée du temps (réel) et de l’es­pace au cinéma. La justesse des inter­prètes (extra­or­di­naire Isaure Multrier) et la déli­ca­tesse avec laquelle il aborde la tragé­die pour mieux rester atten­tif aux problé­ma­tiques concrètes et bien vivantes d’une famille, même meur­trie, en font un film aussi origi­nal que précieux, abor­dant la plus terrible des actua­li­tés récentes à travers un art très sûr de la mise en scène, sans jamais se dépar­tir de la séré­nité avec laquelle il s’obs­tine à regar­der la force de vie de ses person­nages. A savou­rer gratui­te­ment sur la meilleure plate­forme de films actuelle, Arte.

La bande annonce d’Amanda à sa sortie en 2018.

Amanda de Mikhaël Hers, (2018, Fr, 1h47) avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin, Jona­than Cohen… Dispo­nible en replay jusqu’au 20 avril sur Arte.tv

KV1 : Kaame­lott raconté par Astier

Votre film Kaamelott ne ressemble à rien de connu dans le cinéma français : un croisement original entre comédie populaire, film d’auteur et saga avec une grande ambition esthétique, pour l’image comme pour la musique… Alexandre Astier : “Au fond des choses, je ne vois pas ce ...

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...