Sortir à Lyon
Partager cet article :

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seule­ment un acteur de comé­die. Vous pouvez d’ailleurs voir actuel­le­ment Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépres­sion pour lequel on l’avait rencon­tré (lire l’en­tre­tien << ici >>). Avec Amanda, il trou­vait son plus beau rôle drama­tique, dans un film a priori on ne peut plus casse-gueule : il y joue un jeune homme qui doit s’oc­cu­per du jour au lende­main de sa nièce, à la suite d’un atten­tat dans Paris.

Vincent Lacoste et Isaure Multrier au milieu des paysages urbains d’Amanda.

Ce senti­ment de l’été

Deuil et trau­ma­tisme post novembre 2015, rôle prin­ci­pal tenu par une enfant, Mikhaël Hers ne choi­sit pas la faci­li­té… C’est sans comp­ter la réus­site de son premier film, Ce senti­ment de l’été, qui témoi­gnait d’un art déjà très person­nel de faire coha­bi­ter sensua­lité et deuil dans une forme de temps suspendu au milieu du quoti­dien. Il y parvient presque encore mieux ici : on n’aura pas vu les paysages pari­siens filmés aussi bien au cinéma depuis Eric Rohmer, avec lequel Mikhaël Hers partage une certaine pensée du temps (réel) et de l’es­pace au cinéma. La justesse des inter­prètes (extra­or­di­naire Isaure Multrier) et la déli­ca­tesse avec laquelle il aborde la tragé­die pour mieux rester atten­tif aux problé­ma­tiques concrètes et bien vivantes d’une famille, même meur­trie, en font un film aussi origi­nal que précieux, abor­dant la plus terrible des actua­li­tés récentes à travers un art très sûr de la mise en scène, sans jamais se dépar­tir de la séré­nité avec laquelle il s’obs­tine à regar­der la force de vie de ses person­nages. A savou­rer gratui­te­ment sur la meilleure plate­forme de films actuelle, Arte.

La bande annonce d’Amanda à sa sortie en 2018.

Amanda de Mikhaël Hers, (2018, Fr, 1h47) avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin, Jona­than Cohen… Dispo­nible en replay jusqu’au 20 avril sur Arte.tv

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...