Sortir à Lyon
Partager cet article :

Slalom, le + beau film de la rentrée

Long­temps repoussé, le premier film de Char­lène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réou­ver­ture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l’em­prise d’un coach sur une jeune skieuse), la révé­la­tion d’une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des person­na­ges… une décou­verte à ne pas rater.

Noée Abita (avec Jéré­mie Renier en fond), entre la peur et la perfor­mance.

Une jeune ado skieuse en mal de rela­tions fami­liales (Noée Abita, impec­cable) se shoote à la compé­ti­tion jusqu’à deve­nir cham­pionne profes­sion­nelle, quitte à confondre sa réus­site par le sport avec la dépen­dance trou­blante à son entraî­neur (Jéré­mie Renier, envoû­tant jusque dans ses failles). Recon­nais­sance, ascen­dance, soumis­sion, désir ou abus sexuel viennent se mêler dans un drôle de ballet à le fois effroyable et initia­tique qui, à travers l’in­tran­si­geance spor­tive, laisse montre le danger de l’em­prise sans jamais s’ac­quit­ter de son ambi­guïté.

Au bord de l’abus (sexuel)

Jéré­mie Renier, le coach border line de Slalom.

En plus de montrer l’en­traî­ne­ment spor­tif à l’oeuvre comme on le voit peu souvent au cinéma, Slalom aura su montrer tous les dangers d’une rela­tion d’em­prise, jusqu’au viol inces­tueux, mais évitant tout esprit démons­tra­tif. Pour rester avant tout le portrait d’une adoles­cente qui finira par s’éman­ci­per. Un film intense d’une rare intel­li­gence sur un sujet brûlant, qui devait initia­le­ment sortir cet hiver. A rattra­per d’ur­gence pour la reprise, d’au­tant qu’il filme parti­cu­liè­re­ment bien les stations des Arcs ou de Tignes en Savoie.

Slalom de Char­lène Favier (Fr, 1h32) avec Noée Abita, Jéré­mie Renier, Muriel Combeau… Sortie le 19 mai.

Voir aussi notre guide complet des films de la rentrée cinéma.

Trin­ti­gnant dans la plus belle comé­die italienne de Dino Risi

Dino Risi a toujours eu une place à part dans la comédie italienne : plus amer dans son propos (Pauvres mais beaux), plus baroque dans sa mise en scène (Le Signe de Vénus), plus politique (les satires géniales de La Marche sur Rome ou de Une vie difficile). Il était aussi plus ac...

Le nouveau Guillermo del Toro en avant-première au Lumière Terreaux

C'est Thierry Frémaux qui dans ses premières années cannoises avait sélectionner Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro en 2006, faisant entrer le cinéma de genre en compétition sur la Croisette. Avec une belle fidélité, c'est donc Thierry Frémaux qui viendra présenter dimanc...

Rattra­page 2021 : nos 10 plus beaux films pour 3,50 €

UGC ou Télérama, à vous de choisir. A partir du mercredi 12 pour les Incontournables UGC, et mercredi 19 janvier pour le festival Télérama, vous pourrez revoir ou rattraper une bonne partie des meilleurs films de 2021, pour 3,50 € dans les deux cas. Même s'il manque à nos yeux We...

Lico­rice Pizza, le nouveau film labo­rieux de PT Ander­son

2h15 pour finir par filmer un baiser, c'est long. On n'a rien contre les préliminaires, mais Paul Thomas Anderson n'est plus un adolescent depuis longtemps... Certes, il a choisi, à défaut de véritables révélations, un couple d'ados très frais pour sa "pizza au réglisse" : Alana ...