Sortir à Lyon
Partager cet article :

Nobody, c’est quelque chose !

(from left) Harry Mansell (RZA), Hutch Mansell (Bob Odenkirk) and David Mansell (Christopher Lloyd) in Nobody, directed by Ilya Naishuller.

En géné­ral, lorsqu’un film est diffusé dans la salle 2 du Pathé Belle­cour (un mouchoir de poche de la galaxie multi­plexe), on peut s’at­tendre à un semi-navet, voire à un champ de bette­raves. Mais non, surtout pas ! Il faut aller voir avec enthou­siasme Nobody, modèle de film d’ac­tion décalé, bien filmé, agréable de bout en bout, si on aime voir les mafieux russes très laids se faire défon­cer en masse par un homme seul…

Bob Oden­kirk allume le feu dans Nobody.

Hutch, comp­table dans une entre­prise fami­liale, belle femme, beaux enfants, baraque sympa, jardin bien tondu, voiture qui passe les doigts dans le carbu le contrôle tech­nique, est objec­ti­ve­ment en train de pour­rir sur pied dans le quoti­dien. Il rate systé­ma­tique­ment le passage des poubelles et ne couche plus avec Becca. Un soir, des cambrio­leurs minables débarquent dans la maison. Alors qu’il aurait pu les maîtri­ser à coups de club de golf, Hutch préfère les lais­ser partir. Au grand déses­poir de son fils ado, qui le prend pour un couard, de type cein­ture et bretelles. Mais voilà, un des cambrio­leurs a embarqué le brace­let chaton de la gamine. Et là, se réveille une sorte de monstre de violence des forces spéciales.

Nobody, la mafia russe ne plai­sante pas…

Hutch, lors de son enquête musclée, tombe sur une bande de tatoués qu’il pulvé­rise à mains nues dans un bus, ce qui occa­sionne une bonne scène de trachéo­to­mie. L’un d’eux, bien latté et « mandalé », ne peut plus respi­rer. Hutch, bon sama­ri­tain, lui insère la paille de son soda dans la gorge. Mais voilà, c’était le fils du vrai super méchant, déten­teur du fonds de retraite de la mafia russe en palettes de dollars…. Bob Oden­kirk, le génial Saul Good­man de Brea­king Bad, excelle dans un rôle de justi­cier killer à contre-emploi, avec le regard d’un Bruce Willis qui se serait déguisé en Kevin Cost­ner. Quelque 150 morts plus tard, Hutch retrou­vera-t-il le brace­let chaton ? F.M.

Nobody d’Ilia Naishu­ler (EU, 1h32) avec Bob Oden­kirk, Chris­to­pher Lloyd, Connie Niel­sen… Actuel­le­ment en salles, et donc au Pathé Belle­cour, Lyon 2e.

Night­mare Alley, le nouveau film ciné­vore de Guillermo Del Toro

La reconstitution historique, superbe, indique la période. Mais la phrase « il paraît que le Chleuh qui ressemble à Charlie Chaplin a envahi la Pologne » ne laisse plus de doute : nous sommes en septembre 1939. On se plaint aujourd’hui du climat, mais à cette période il pleuvait ...

Anthony Hopkins, « Father » à Oscars, nouveau sur Canal plus

C’est ce que les anglo-saxons appellent un “vehicle”. Un film tout entier construit autour d’une star, en l’occurrence Anthony Hopkins, le seul acteur avec lequel on peut passer 1h40 au ralenti dans une chambre sans s’ennuyer. Le personnage de The Father, premier film de Florian ...

Night­mare Alley, le nouveau film inter­mi­nable de Guillermo del Toro

C’est toujours embêtant quand l’aboutissement d’un film de 2h30 n’intervient qu’à la toute fin, dans une dernière scène, heureusement splendide. Avant, il vous faudra être (très) patient pour faire dix fois le tour d’une fête foraine des années 40, certes avec une Rooney Mara arc...