Sortir à Lyon
Partager cet article :

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Habeas_30-01-20_2344.RAF

Voilà un objet ciné­ma­to­gra­phique taillé pour répondre aux canons du film judi­ciaire: une histoire vraie (celle d’un Mauri­ta­nien injus­te­ment détenu au camp de Guantá­namo pendant 14 ans), une grosse machine à dénon­cer (l’ad­mi­nis­tra­tion Bush et un système judi­ciaire qui bat de l’aile), une avocate en acier trempé avec quand même un coeur qui bat (impec­cable Jodie Foster), un prison­nier sympa­thique (Tahar Rahim, qui retourne au trou après Un Prophète) et une défense finale devant la cour en forme de morceau de bravou­re…

Jodie Foster aux aguets dans Dési­gné coupable de Kevin McDo­nald.

Tout est fait dans ce Dési­gné coupable pour tour à tour vous arra­cher une larme, vous révol­ter ou vous faire prendre de compas­sion pour ce prison­nier 740, avec en plus des scènes de torture filmées comme un long cauche­mar. Le résul­tat est impec­cable, à tel point que notre Tahar Rahim natio­nal s’est retrouvé nominé pour le Golden Globe du meilleur acteur dans un film drama­tique. Ils sont forts ces Améri­cains.

Dési­gné Coupable de Kevin McDo­nald (The Mauri­ta­nian, EU, 2h10) avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Bene­dict Cumber­bat­ch… Sortie le 14 juillet.

Coupez ! Le film de zombies en plus de Michel Haza­na­vi­cius

Au départ, il y avait « Ne coupez pas », une très réjouissante comédie de zombies, fauchée et Japonaise, tournée avec trois bouts de scotch et de la peinture rouge. Michel Hazanavicius a repris le scénario tel quel, déjà fendard (à coups de hache), mais plutôt que d’en faire un s...

Limbo, beau film plein d’hu­mour sur les migrants

“Tu aurais préféré que je meurs en martyr ?” balance Omar, un réfugié syrien à son frère, resté au pays, au téléphone. Réfugié, il débarque avec d’autres dans les Uists, une île des Hébrides écossaises qui n'avait jusqu’alors jamais connu de tournage de cinéma. S’ouvrant sur une ...

Petit paysan, le beau film rural avec Swann Arlaud, gratuit sur France TV

Rares sont les films qui parviennent à nous immerger dans un univers professionnel sans se réfugier dans un naturalisme pseudo-documentaire ni instrumentaliser ses personnages pour tenir un discours pré-digéré. Le petit paysan du titre c’est Pierre, jeune éleveur de vaches laitiè...