Sortir à Lyon
Partager cet article :

OSS 117 : votre blanquette est-elle toujours bonne ?

Jean Dujardin et Pierre Niney OSS 117

Nouveau réali­sa­teur, nouvelle desti­na­tion, nouveaux person­na­ges… mais c’est bien le même Hubert Bonis­seur de La Bath que nous retrou­vons pour ce troi­sième volet. Alors va-t-on rire jaune lors de cette alerte rouge en Afrique noire ?

Quatorze ans après Rio, Hubert Bonis­seur de La Bath s’en­vole en Afrique empê­cher des rebelles assoif­fés de démo­cra­tie de renver­ser le dicta­teur Bamba, garant des inté­rêts de la France. Mais le numéro 1 des rensei­gne­ments français a perdu de sa superbe. Le souffle court de la cinquan­taine le rattrape ; au lit avec une femme qui reven­dique son plai­sir, il a du mal à « hisser les couleurs », et en mission il est dépassé par le jeune et frin­gant OSS 1001, sa moder­nité, son éner­gie et sa « part de fémi­nité » qui attire les femmes.

OSS117 Jean Dujardin
Jean Dujar­din et le zèbre – OSS 117, Alerte Rouge en Afrique Noire

Hubert, toujours le meilleur ?

Dans ce troi­sième volet, Jean Dujar­din retrouve ses répliques cultes empreintes de racisme et de sexisme décom­plexés, pour le plus grand bonheur des fans qui crai­gnaient de voir leur agent secret fétiche déna­turé aux mains d’un nouveau réali­sa­teur. Non seule­ment, Nico­las Bedos fait perdu­rer l’hé­ri­tage d’un humour surfant déli­bé­ré­ment à la limite du lour­dingue pour mieux se moquer de son person­nage, mais en plus il parvient fine­ment à le contras­ter en faisant vaciller la légende 117, sans céder à la pres­sion des débats de société. Et le soir de la première, dans la salle de cinéma comble, on rit de tout. De quoi rassu­rer les insur­gés qui s’inquié­taient de voir le film confisqué par la culture woke : l’hu­mour poli­tique­ment incor­rect propre à OSS 117 fait toujours son effet en 2021. Nul ne fera descendre Hubert Bonis­seur de La Bath de son piédes­tal.


OSS 117, Alerte Rouge en Afrique Noire, de Nico­las Bedos (Fr, 1h56) avec Jean Dujar­din, Pierre Niney, Fatou N’Diaye… Sortie le 4 août 2021.

Night­mare Alley, le nouveau film ciné­vore de Guillermo Del Toro

La reconstitution historique, superbe, indique la période. Mais la phrase « il paraît que le Chleuh qui ressemble à Charlie Chaplin a envahi la Pologne » ne laisse plus de doute : nous sommes en septembre 1939. On se plaint aujourd’hui du climat, mais à cette période il pleuvait ...

Anthony Hopkins, « Father » à Oscars, nouveau sur Canal plus

C’est ce que les anglo-saxons appellent un “vehicle”. Un film tout entier construit autour d’une star, en l’occurrence Anthony Hopkins, le seul acteur avec lequel on peut passer 1h40 au ralenti dans une chambre sans s’ennuyer. Le personnage de The Father, premier film de Florian ...

Night­mare Alley, le nouveau film inter­mi­nable de Guillermo del Toro

C’est toujours embêtant quand l’aboutissement d’un film de 2h30 n’intervient qu’à la toute fin, dans une dernière scène, heureusement splendide. Avant, il vous faudra être (très) patient pour faire dix fois le tour d’une fête foraine des années 40, certes avec une Rooney Mara arc...