Sortir à Lyon
Partager cet article :

Déli­cieux, le feel good movie de la rentrée

Humi­lié par son maître le duc de Cham­fort, Pierre Mance­ron, cuisi­nier remarquable, est limogé et se retire à la campagne. C’est en faisant la rencontre de Louise, une femme passion­née par la cuisine, qu’ils vont ensemble ouvrir le premier restau­rant à l’aube de la Révo­lu­tion françai­se… Super­be­ment photo­gra­phié par le chef op de Kaame­lott, Jean-Marie Dreujou, porté par des acteurs en plein appé­tit jusque dans les seconds rôles (le toujours génial Benja­min Lavernhe en duc de Cham­fort, aussi puant qu’hi­la­rant), cette belle histoire ne casse pas trois pattes à un canard laqué mais comporte son lot de rebon­dis­se­ments (le retour du duc à la table), de conflits sociaux et d’ins­crip­tion histo­rique, en plus d’être parfai­te­ment dialo­gué. L’his­toire savou­reuse (et amou­reuse) du premier restau­rant français qui donne plus faim que Top Chef, diver­tis­se­ment idéal pour une rentrée en douceur(s).

Déli­cieux  d’Eric Besnard (Fr, 1h52) avec Grégory Gade­bois, Isabelle Carré, Benja­min Lavernhe, Guillaume de Tonqué­dec… Sortie le 8 septembre.

Benja­min Lavernhe dans Déli­cieux.

Alibi.com 2, le nouveau nanar réjouis­sant de Philippe Lacheau

C'est bête, c'est régressif. C'est surtout très drôle. C'est pour ça qu'on aime Philippe Lacheau et la bande à Fifi, même quand il n'est pas tout à fait à son meilleur... Alibi.com 2 est bien la comédie des vacances. Même quand Philippe Lacheau n’est pas à son meilleur, il res...

Un maxi­mum de nomi­na­tions aux Césars pour Louis Garrel

Tournés dans la région et co-produits par Auvergne Rhône-Alpes cinéma, La Nuit du 12 de Dominik Moll et L'Innocent de Louis Garrel se taille la part du lion pour les nominations aux prochains César. Tant mieux, on les adore ! Ce sont deux films tournés dans la région et deux f...

Moins de séances au cinéma : fini le matin ?

Elles coûtent moins cher... mais elles sont en voie de disparition ! Les séances du matin ont peu à peu déserté les salles de cinéma depuis l'après Covid. Pathé avait le premier lancé le mouvement dans tous ses cinémas lyonnais, commençant ses séances désormais en début d'après-m...