Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un cinéaste en colère

Ne vous fiez à son titre rohmé­rien: le dernier film de Nadav Lapid est un brûlot lancé à la tête des poli­tiques israé­liens, doublé d’une réflexion sur le rôle du cinéaste. Censure, propa­gande, mili­ta­risme exacerbé, violence des poli­tiques, obéis­sance des exécu­tants, liberté à bout de souf­fle… tout y passe dans ce film aride comme le désert où se déroule une action décons­trui­te… autour de la figure détes­table d’un cinéaste en colère, venu présen­ter son œuvre dans un village reculé et qui se heurte à la censure de l’ad­mi­nis­tra­tion. Si le ton mili­tant du film et les dialogues laby­rin­thiques risquent de lasser bon nombre de spec­ta­teurs, la forme plas­tique, aussi coup de poing que ne le sont les propos, réserve de belles surprises comme cette scène d’ou­ver­ture sous la pluie ou cette danse de mili­taires grotesque et superbe. Préten­tieux, à fleur de peau et incon­for­table, Le Genou d’Ahed reste d’une puis­sance indis­cu­table.

Le Genou d’Ahed, De Nadav Lapid (Israël, 1h49). Avec Avsha­lom Pollak, Nur Fibak, Yoram Honig… Sortie le 15 septembre.

Avez-vous vu Vale­ria Bruni-Tedes­chi danser ?

Une jeune femme court dans les rues de Paris après avoir planté là sa propriétaire (à qui elle doit deux loyers) et son mec dont elle ne sait plus si elle l’aime… Thé ou café ? (dialogue véridique dans la première scène) Caméra à l’épaule, milieu cultivé dans lequel on ne se trom...

Un Lavoir public et inclu­sif sur les pentes

Lieu alternatif à la Berlinoise, Le Lavoir Public avait fermé ses portes en tout début d'année sur les pentes de la Croix-Rousse. C'était sans compter l'association Le La Voir Public qui en rénove actuellement les locaux et prépare sa programmation sur le thème de « l’inclusivité...

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...