Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le nouveau Fabrice Eboué découpe les vegan en quatre

Au départ de ce Barbaque, il y a tout ce qu’on aime chez Fabrice Eboué : un clin d’oeil au Faites entrer l’ac­cusé de Chris­tophe Honde­latte, la satire sociale et un humour carnas­sier qui ose tout et surtout aller à contre-courant de la bien pensance. Sans jamais se prendre au sérieux, juste pour rire, et avec des punchlines à distri­buer à chaque reli­gion : “ça fait bien des milliers d’an­nées qu’on nous fait manger le corps de Jésus-Christ”, ou crier “Allahu Akbar” pour dissi­mu­ler un meurtre en fausse piste d’at­ten­tat isla­mis­te…

Fabrice Eboué en train de servir un déli­cieux « porc d’Iran » à la tran­che…

Le « porc d’Iran », c’est succu­lent…

Malheu­reu­se­ment, une fois posée l’idée de départ de sauver une bouche­rie et son couple en panne par le sang neuf d’un vrai-faux “porc d’Iran” (compre­nez de la bonne chair de vegan), Fabrice Eboué a bien du mal à l’em­me­ner sur 1h30, et patine entre les problèmes de couple, l’hé­si­ta­tion à truci­der « Winny », les clichés écolos, le souci de la planète se muant en mal être indi­vi­dua­lis­te… Jusqu’à un final inversé vrai­ment pas très inspiré au fond d’un camion (même si on n’en révé­lera rien).

Mieux vaut revoir son précé­dent spec­tacle où il s’en prenait déjà à la tyran­nie bio et au pain complet en moins de temps et plus d’ef­fi­ca­cité (lire notre entre­tien avec l’hu­mo­riste). Reste la tenta­tive, avor­tée, d’une comé­die gore comme on en voit rare­ment dans le cinéma français. Dommage, Marina Foïs avait enfin retrouvé un rôle à sa mesure en Lady Macbeth de la bouche­rie…


Barbaque, une comé­die roman­tique de Fabrice Eboué (Fr, 1h22) avec Fabrice Eboué, Marina Foïs, Virgi­nie Hocq, Jean-François Cayrey, Roby Schi­na­si… Sortie le 27 octobre.

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...