Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le nouveau Fabrice Eboué découpe les vegan en quatre

Au départ de ce Barbaque, il y a tout ce qu’on aime chez Fabrice Eboué : un clin d’oeil au Faites entrer l’ac­cusé de Chris­tophe Honde­latte, la satire sociale et un humour carnas­sier qui ose tout et surtout aller à contre-courant de la bien pensance. Sans jamais se prendre au sérieux, juste pour rire, et avec des punchlines à distri­buer à chaque reli­gion : “ça fait bien des milliers d’an­nées qu’on nous fait manger le corps de Jésus-Christ”, ou crier “Allahu Akbar” pour dissi­mu­ler un meurtre en fausse piste d’at­ten­tat isla­mis­te…

Fabrice Eboué en train de servir un déli­cieux « porc d’Iran » à la tran­che…

Le « porc d’Iran », c’est succu­lent…

Malheu­reu­se­ment, une fois posée l’idée de départ de sauver une bouche­rie et son couple en panne par le sang neuf d’un vrai-faux “porc d’Iran” (compre­nez de la bonne chair de vegan), Fabrice Eboué a bien du mal à l’em­me­ner sur 1h30, et patine entre les problèmes de couple, l’hé­si­ta­tion à truci­der « Winny », les clichés écolos, le souci de la planète se muant en mal être indi­vi­dua­lis­te… Jusqu’à un final inversé vrai­ment pas très inspiré au fond d’un camion (même si on n’en révé­lera rien).

Mieux vaut revoir son précé­dent spec­tacle où il s’en prenait déjà à la tyran­nie bio et au pain complet en moins de temps et plus d’ef­fi­ca­cité (lire notre entre­tien avec l’hu­mo­riste). Reste la tenta­tive, avor­tée, d’une comé­die gore comme on en voit rare­ment dans le cinéma français. Dommage, Marina Foïs avait enfin retrouvé un rôle à sa mesure en Lady Macbeth de la bouche­rie…


Barbaque, une comé­die roman­tique de Fabrice Eboué (Fr, 1h22) avec Fabrice Eboué, Marina Foïs, Virgi­nie Hocq, Jean-François Cayrey, Roby Schi­na­si… Sortie le 27 octobre.

Un maxi­mum de nomi­na­tions aux Césars pour Louis Garrel

Tournés dans la région et co-produits par Auvergne Rhône-Alpes cinéma, La Nuit du 12 de Dominik Moll et L'Innocent de Louis Garrel se taille la part du lion pour les nominations aux prochains César. Tant mieux, on les adore ! Ce sont deux films tournés dans la région et deux f...

Moins de séances au cinéma : fini le matin ?

Elles coûtent moins cher... mais elles sont en voie de disparition ! Les séances du matin ont peu à peu déserté les salles de cinéma depuis l'après Covid. Pathé avait le premier lancé le mouvement dans tous ses cinémas lyonnais, commençant ses séances désormais en début d'après-m...

Rétro Paso­lini à l’Ins­ti­tut Lumière : le sexe et la mort

A côté de Mamma Roma, son chef d’œuvre, la rétro Pasolini à l’Institut Lumière permet de revoir les trois volets du projet le plus fou de Pasolini : la Trilogie de la Vie. Une utopie sexuelle débridée, plus sombre qu’il n’y paraît, qui reste une intrusion sans équivalent de la po...