Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’Evé­ne­ment, le nouveau film sur les débuts de l’avor­te­ment

Ce n’est pas le film le plus confor­table que l’on vous propose en incon­tour­nable du mois, et pour­tant, il vaut large­ment le dépla­ce­ment au cinéma. Adapté du livre auto­bio­gra­phique éponyme d’Annie Ernaux et Lion d’or à la dernière Mostra de Venise, L’Evé­ne­ment d’Audrey Diwan joue les thril­lers intimes et poli­tiques pour racon­ter un avor­te­ment au début des bien pensantes années 60, époque où cet acte était alors inter­dit. D’une simpli­cité redou­table, le film montre le parcours du combat­tant d’une jeune fille de 20 ans, prête à tout pour se faire avor­ter, pour­suivre ses études et sortir de son milieu, l’avor­te­ment deve­nant ainsi une ques­tion de vie ou de mort sociale. Loin de se conten­ter d’une simple adap­ta­tion, Audrey Diwan, jusqu’ici scéna­riste (notam­ment pour Bac Nord), retrans­crit toute la préci­sion de l’écri­ture au scal­pel d’An­nie Ernaux dans sa mise en scène, choi­sis­sant le format carré, serré tout du long sur le visage d’Anama­ria Varto­lo­mei qui porte à elle seule le film dans ses grands yeux bleus. Une façon de trans­po­ser l’écri­ture au “je” du texte à l’image, nous faisant vivre cette course contre la montre au plus près de la soli­tude du person­nage.

Cinéma pour tous !

Radi­cale dans ses choix de mise en scène, Audrey Diwan dit peu mais suggère beau­coup. Portant les thèmes poli­tiques de l’oeuvre d’Er­naux à l’écran, elle raconte ainsi l’iné­ga­lité des classes, la pres­sion de la bien-pensance, le senti­ment de honte ou encore l’iné­ga­lité des genres, les garçons étant de vrais Don Juan quand une jeune femme qui couche est consi­dé­rée comme fille perdue. Car le désir des corps, le sexe auquel tout le monde pense, mais que personne ne pratique, occupe toute la place dans les scènes au dancing ou dans l’in­ti­mité des chambres de jeunes filles, mais n’est jamais nommé, tout comme l’avor­te­ment, révé­lant ainsi toute l’hy­po­cri­sie d’une époque. Un film coup de poing qui vous pren­dra aux tripes, que vous soyez une femme, ou un homme.


L’Evé­ne­ment, de Audrey Diwan (Fr, 1h40) avec Anama­ria Varto­lo­mei, Kacey Mottet Klein, Luàna Bajra­mi… Sortie le 24 novembre.

Un maxi­mum de nomi­na­tions aux Césars pour Louis Garrel

Tournés dans la région et co-produits par Auvergne Rhône-Alpes cinéma, La Nuit du 12 de Dominik Moll et L'Innocent de Louis Garrel se taille la part du lion pour les nominations aux prochains César. Tant mieux, on les adore ! Ce sont deux films tournés dans la région et deux f...

Moins de séances au cinéma : fini le matin ?

Elles coûtent moins cher... mais elles sont en voie de disparition ! Les séances du matin ont peu à peu déserté les salles de cinéma depuis l'après Covid. Pathé avait le premier lancé le mouvement dans tous ses cinémas lyonnais, commençant ses séances désormais en début d'après-m...

Rétro Paso­lini à l’Ins­ti­tut Lumière : le sexe et la mort

A côté de Mamma Roma, son chef d’œuvre, la rétro Pasolini à l’Institut Lumière permet de revoir les trois volets du projet le plus fou de Pasolini : la Trilogie de la Vie. Une utopie sexuelle débridée, plus sombre qu’il n’y paraît, qui reste une intrusion sans équivalent de la po...