Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’Evé­ne­ment, le nouveau film sur les débuts de l’avor­te­ment

Ce n’est pas le film le plus confor­table que l’on vous propose en incon­tour­nable du mois, et pour­tant, il vaut large­ment le dépla­ce­ment au cinéma. Adapté du livre auto­bio­gra­phique éponyme d’Annie Ernaux et Lion d’or à la dernière Mostra de Venise, L’Evé­ne­ment d’Audrey Diwan joue les thril­lers intimes et poli­tiques pour racon­ter un avor­te­ment au début des bien pensantes années 60, époque où cet acte était alors inter­dit. D’une simpli­cité redou­table, le film montre le parcours du combat­tant d’une jeune fille de 20 ans, prête à tout pour se faire avor­ter, pour­suivre ses études et sortir de son milieu, l’avor­te­ment deve­nant ainsi une ques­tion de vie ou de mort sociale. Loin de se conten­ter d’une simple adap­ta­tion, Audrey Diwan, jusqu’ici scéna­riste (notam­ment pour Bac Nord), retrans­crit toute la préci­sion de l’écri­ture au scal­pel d’An­nie Ernaux dans sa mise en scène, choi­sis­sant le format carré, serré tout du long sur le visage d’Anama­ria Varto­lo­mei qui porte à elle seule le film dans ses grands yeux bleus. Une façon de trans­po­ser l’écri­ture au “je” du texte à l’image, nous faisant vivre cette course contre la montre au plus près de la soli­tude du person­nage.

Cinéma pour tous !

Radi­cale dans ses choix de mise en scène, Audrey Diwan dit peu mais suggère beau­coup. Portant les thèmes poli­tiques de l’oeuvre d’Er­naux à l’écran, elle raconte ainsi l’iné­ga­lité des classes, la pres­sion de la bien-pensance, le senti­ment de honte ou encore l’iné­ga­lité des genres, les garçons étant de vrais Don Juan quand une jeune femme qui couche est consi­dé­rée comme fille perdue. Car le désir des corps, le sexe auquel tout le monde pense, mais que personne ne pratique, occupe toute la place dans les scènes au dancing ou dans l’in­ti­mité des chambres de jeunes filles, mais n’est jamais nommé, tout comme l’avor­te­ment, révé­lant ainsi toute l’hy­po­cri­sie d’une époque. Un film coup de poing qui vous pren­dra aux tripes, que vous soyez une femme, ou un homme.


L’Evé­ne­ment, de Audrey Diwan (Fr, 1h40) avec Anama­ria Varto­lo­mei, Kacey Mottet Klein, Luàna Bajra­mi… Sortie le 24 novembre.

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...