Sortir à Lyon
Partager cet article :

Scan­dale, le 1er film holly­woo­dien #MeToo gratuit sur France 2

Osons la compa­rai­son. Scan­dale est un peu le pendant U.S. de Grâce à Dieu de François Ozon : un film qui surfe sur un fait de société (la pédo­phi­lie dans l’Église contre le harcè­le­ment des femmes au travail) en s’em­pa­rant de l’écla­te­ment d’une affaire taboue, portée par des victimes qui osent enfin parler. Mais comme dans la version améri­caine d’un Happy Meal, tout est plus XXL : plus de stars (Char­lize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie), plus de brushings, plus de faits qui se déroulent plus rapi­de­ment et donc, à la clef, moins de nuance. Pour­tant, le résul­tat est on ne peut plus agréable à regar­der, dans le genre grosses machines holly­woo­diennes bien huilées.

Char­lize Theron et John Lith­gow dans Scan­dale.

Inédit à Holly­wood

Le réali­sa­teur, Jay Roach a le mérite de reve­nir sur l’une des plus impor­tantes affaires de harcè­le­ment juste avant le phéno­mène #Metoo : en 2016, Roger Ailes, le fonda­teur de la pres­ti­gieuse chaîne d’in­for­ma­tion Fox News, alliée au camp répu­bli­cain, est accusé de harcè­le­ment par une ancienne présen­ta­trice vedette. Suivant les grands prin­cipes jour­na­lis­tiques, le scéna­rio s’at­tache aux faits, et rien qu’aux faits, via trois présen­ta­trices très blondes et très ambi­tieuses, adop­tant parfois le ton d’un docu-fiction. Si le carac­tère des prota­go­nistes prin­ci­paux est trop rapi­de­ment esquissé et qu’on peine à suivre le flot d’in­for­ma­tions, le rythme intense nous empêche de décro­cher, et le film arrive quand même à appor­ter un poil de subti­lité bien­ve­nue, en parti­cu­lier chez Megyn Kelly et Roger Ailes, en plus d’of­frir un pano­rama édifiant sur les coulisses des grands médias améri­cains, inédit alors à Holly­wood. Un film taillé pour les prix certes – les actrices ont été récom­pen­sées par des Golden Globes – mais dont les trophées seront poli­tiques avant d’être artis­tiques.


Scan­dale de Jay Roach (2019,E.-U., 1h49) avec Char­lize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie, John Lith­gow… Dimanche 28 novembre à 21h10 sur France 2.

Night­mare Alley, le nouveau film ciné­vore de Guillermo Del Toro

La reconstitution historique, superbe, indique la période. Mais la phrase « il paraît que le Chleuh qui ressemble à Charlie Chaplin a envahi la Pologne » ne laisse plus de doute : nous sommes en septembre 1939. On se plaint aujourd’hui du climat, mais à cette période il pleuvait ...

Anthony Hopkins, « Father » à Oscars, nouveau sur Canal plus

C’est ce que les anglo-saxons appellent un “vehicle”. Un film tout entier construit autour d’une star, en l’occurrence Anthony Hopkins, le seul acteur avec lequel on peut passer 1h40 au ralenti dans une chambre sans s’ennuyer. Le personnage de The Father, premier film de Florian ...

Night­mare Alley, le nouveau film inter­mi­nable de Guillermo del Toro

C’est toujours embêtant quand l’aboutissement d’un film de 2h30 n’intervient qu’à la toute fin, dans une dernière scène, heureusement splendide. Avant, il vous faudra être (très) patient pour faire dix fois le tour d’une fête foraine des années 40, certes avec une Rooney Mara arc...