Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réali­sa­teur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assu­mer une respon­sa­bi­lité indi­vi­duelle dans un régime tota­li­taire. Ou comment défier la censure en tour­nant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse d’être une menace. Moham­mad Rasou­lof avance à pas feutrés et crée une sorte de suspense de l’at­tente, lais­sant trans­pa­raître une violence sourde – celle d’une régime hors champ qui ne cesse de peser sur les consciences – comme celle de ce bon père de famille dont on décou­vrira à la fin du premier segment où il va en réalité en voiture chaque matin……

Le rôle moteur des femmes

Comme une inver­sion des valeurs intrin­sèque à la mise en scène, le rôle des femmes s’avère moteur dans ce passion­nant portrait volé de la société iranienne d’aujourd’­hui entre ville et campa­gne… même si les actrices gardent leur voile en jouant pour ne pas nuire à leur carrière. Un exer­cice de contour­ne­ment de la censure salu­taire, même s’il abou­tit à un dernier volet en forme d’hom­mage direct au Goût de la cerise d’Abbas Kiaros­tami, malheu­reu­se­ment un peu trop senten­cieux et symbo­lique. C’est sans doute ce qui lui valut son Ours d’Or au dernier festi­val de Berlin… Une décou­verte.

Le Diable n’existe pas de Moham­mad Rasou­lof (Iran, 2020) avec Moham­mad Seddi­ghi­mer, Baran Rasou­lof, Zhila Shahi… Sortie le 1er décembre.

Avec Violent night, le Père Noël ne fait pas de cadeau

Le Père Noël n’y croit plus trop. Il boit bière sur bière dans un bar, fustigeant les enfants sur-consuméristes (non, pas vous...) qui vont jusqu’à réclamer de l’argent liquide. Il pense même raccrocher sa hotte, quand il se retrouve confronté à une prise d’otages dans une famill...

Le Torrent, nouveau nanar d’Anne Le Ny malgré André Dusso­lier

Quitte à voir un film pépère, autant qu'André Dussollier soit dedans... C'était ce qu'on s'était dit en allant voir Le Torrent d'Anne Le Ny, sans avoir qu'il n'arriverait qu'à la moitié du film pour un second rôle parfait comme d'habitude, mais un second rôle seulement... Celui d...