Sortir à Lyon
Partager cet article :

La Mule de Clint East­wood, gratuit sur France 2

À 88 ans, Clint East­wood était déjà coquet. Il incarne un person­nage âgé de « seule­ment  » 80 ans. Earl Stone, un horti­cul­teur soli­taire qui a eu son heure de gloire et de pros­pé­rité en culti­vant son célèbre Lys d’un jour, est sur le point d’être saisi. Car Inter­net, auquel il ne croit pas (« Inter­net ça ne sert à rien  »), a tout simple­ment coulé son acti­vité. Sans maison, seule­ment déten­teur d’un vieux pick-up, il tente de recol­ler les morceaux avec sa famille, à laquelle il avait juste oublié de donner des nouvelles durant des décen­nies.

Papy East­wood en has been magni­fique

Viré de la fête de sa petite-fille, il est cepen­dant abordé par un jeune sympa­thique de type mexi­cain, lui propo­sant de porter des colis d’un endroit à un autre. Payé juste pour faire de la route, voilà qui plaît au vieux. Et voilà comment Earl devient peu à peu une « mule », un passeur insoupçon­nable pour un cartel de la drogue, avec piscine, pros­ti­tuées
en maillot de bain et tequila. Seule­ment, en face, la DEA veille tandis qu’au sein du gang, certaines dissen­sions entraînent une poli­tique de recru­te­ment radi­cale. Clint East­wood, prix Lumière 2009, sortait peut-être son dernier beau film, maîtrisé, clas­sique et prenant son temps pour régler quelques comptes avec ses détrac­teurs quant à ses convic­tions poli­tiques. Auquel son petit dernier, Cry Macho, dans lequel il est cette fois nona­gé­naire, fait penser avec tendresse. Nette­ment, le mur de Trump, les fron­tières, ce n’est pas son truc. Quant aux bikeuses lesbiennes, il ne porte pas de juge­ment, il leur donne des conseils méca­niques… Un cow-boy liber­ta­rien qui nous offre cepen­dant un final fami­lial type Petite Maison dans la prai­rie. Réussi. François Mailhes

La Mule de et avec Clint East­wood (2018, EU, 1h56) avec Brad­ley Cooper, Dianne Wiest, Laurence Fish­burne, Andy Garcia… Dimanche 5 décembre à 21h10 sur France 2.

Night­mare Alley, le nouveau film ciné­vore de Guillermo Del Toro

La reconstitution historique, superbe, indique la période. Mais la phrase « il paraît que le Chleuh qui ressemble à Charlie Chaplin a envahi la Pologne » ne laisse plus de doute : nous sommes en septembre 1939. On se plaint aujourd’hui du climat, mais à cette période il pleuvait ...

Anthony Hopkins, « Father » à Oscars, nouveau sur Canal plus

C’est ce que les anglo-saxons appellent un “vehicle”. Un film tout entier construit autour d’une star, en l’occurrence Anthony Hopkins, le seul acteur avec lequel on peut passer 1h40 au ralenti dans une chambre sans s’ennuyer. Le personnage de The Father, premier film de Florian ...

Night­mare Alley, le nouveau film inter­mi­nable de Guillermo del Toro

C’est toujours embêtant quand l’aboutissement d’un film de 2h30 n’intervient qu’à la toute fin, dans une dernière scène, heureusement splendide. Avant, il vous faudra être (très) patient pour faire dix fois le tour d’une fête foraine des années 40, certes avec une Rooney Mara arc...