Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le nouveau Spider-Man, le carton des vacances

Spider-man (Tom Holland, on le précise, c’est impor­tant pour la suite) a été démasqué par l’ignoble Myste­rio dans Spider-man far from home. La terre entière (New York, donc) sait qu’il s’ap­pelle en réalité Peter Parker, et qu’il est certai­ne­ment coupable d’une attaque de drones sur Londres (encore un bonne excuse de Boris John­son pour expliquer le Brexit et faire oublier les soirées coke au 10 Downing street). La situa­tion n’est plus tenable : Peter est ostra­cisé dans son école par une partie des élèves, ce qui met en péril, pour lui et ses amis (Ned le « bouboule » de service et MJ sa jolie semi-fian­cée) leur dossier d’ins­crip­tion au MIT. La ques­tion est, tout de même, quel inté­rêt de retour­ner à l’école quand on a des super-pouvoirs qui permet­traient de gagner confor­ta­ble­ment sa vie, ne serait-ce que chez Medrano ?

Tom Holland, plus arai­gnée que jamais…

Tom, Tobey et Andrew : inva­sion d’arai­gnées !

Toujours est-il que Spider-man va sonner chez Doctor Strange (Bene­dict Cumber­batch) pour lui deman­der que le monde soit frappé d’amné­sie, rapport à son iden­tité révé­lée. A cause d’une mauvaise mani­pu­la­tion des forces cosmiques, Strange ouvre la porte à des multi­vers (à ne pas confondre avec le meta­vers de Mark Zucker­berg), lais­sant passer d’an­ciens Vilains de la fran­chise comme le Bouf­fon vert (Willem Dafoe, ouiii), Doctor Octo­pus (Alfred Molina, ouiii), Elec­tro (Jamie Foxx, ouiii). « Ouiii !  » fait la foule dans la salle de ciné ! Et encore ouiii, quand débarquent les précé­dents Spider-man Tobey Maguire et Andrew Garfield. Disney réus­sit, par un tour de passe-passe impro­bable, à réveiller les morts et à expliquer comment le même person­nage pouvait être inter­prété par diffé­rents acteurs. Le carton des vacances de Noël. Ouiii ! François Mailhes

Spider-Man, No Way home de Jon Watts (EU, 2h28) avec Tom Holland, Bene­dict Cumber­batch, Willem Dafoe, Alfred Molina, Zendaya… Sortie le 15 décembre.

Avec Violent night, le Père Noël ne fait pas de cadeau

Le Père Noël n’y croit plus trop. Il boit bière sur bière dans un bar, fustigeant les enfants sur-consuméristes (non, pas vous...) qui vont jusqu’à réclamer de l’argent liquide. Il pense même raccrocher sa hotte, quand il se retrouve confronté à une prise d’otages dans une famill...

Le Torrent, nouveau nanar d’Anne Le Ny malgré André Dusso­lier

Quitte à voir un film pépère, autant qu'André Dussollier soit dedans... C'était ce qu'on s'était dit en allant voir Le Torrent d'Anne Le Ny, sans avoir qu'il n'arriverait qu'à la moitié du film pour un second rôle parfait comme d'habitude, mais un second rôle seulement... Celui d...