Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Monde d’hier, Léa Drucker dans le nouveau film préten­tieux de Dias­tème

Léa Drucker dans Le Monde d'hier, le nouveau film de Diastème.
Léa Drucker dans Le Monde d'hier.

On n’a pas compté – pour­tant Dieu sait qu’on s’en­nuyait – mais Le Monde d’hier est certai­ne­ment le film dans lequel on aura vu le plus de gens marcher dans des couloirs, ouvrir des portes, s’as­seoir, rejoindre des voitures, dans un nombre incal­cu­lable de scènes inuti­les… Des grosses voitures bien sûr, des salons dorés de la Répu­blique bien sûr, ou de grands appar­te­ments pari­siens avec baie vitrée et fauteuils en cuir, le tout en faisant faire la gueule tout le temps à ses acteurs (Benja­min Biolay, très doué).

Benja­min Biolay et Léa Drucker.

Posture et préten­tion

Tout ça pour bien montrer qu’il s’at­taque à un sujet sérieux : la montée de l’ex­trême-droite aux portes du pouvoir alors qu’une Prési­dente de la Répu­blique (Léa Drucker, irré­pro­chable), termine son mandat. Tout le reste demeure opaque comme pour faire encore plus sérieux et tragique : la mala­die de la Prési­dente, l’im­mis­cion russe dans la campagne, l’at­ten­tat d’un fiché S et le suicide d’un colla­bo­ra­teur mal aimé… Scéna­riste et réali­sa­teur, Dias­tème tient à se montrer beau­coup plus intel­li­gent que son sujet, en sortant le name’s drop­ping et les grands mots (Davet et Lhomme comme Chris­tophe Honoré ont parti­cipé à ce scéna­rio pour­tant inerte), avec Stefan Zweig au géné­rique de fin pour donner son titre au film. Entre­temps, sur une musique bour­sou­flée qui plagie Chos­ta­ko­vitch, il n’aura rien dit d’in­té­res­sant sur la poli­tique, dans un film mort-né dans sa posture. Une purge.

Le Monde d’hier de Dias­tème (Fr, 1h27, ressenti : 3h) avec Léa Drucker, Denis Poda­ly­dès, Benja­min Biolay, Alban Lenoir, Jacques Weber… Sortie le 30 mars.

Tori et Lokita, le nouveau film déce­vant des Dardenne

Il y a toujours de belles choses dans un film des frères Dardenne. Comme ici le premier gros plan sur Lokita (Joely Mbundu) ou Pablo Schils, gamin au vélo inoubliable alors que les réalisateurs belges reviennent au sujet de La Promesse : la famille et l’immigration. Comme toujour...

Dahmer, la snuff série gay la plus vue de Netflix

Tu m'étonnes que tout le monde regarde ! Voyeuriste, sordide, malaisant, mais aussi incroyablement bien interprété et mis en scène (même Gregg Araki a mis la main à la pâte pour un épisode !), Dahmer, monstre, L'Histoire de Jeffrey Dahmer, est un véritable phénomène... assez impr...