Sortir à Lyon
Partager cet article :

Coda, le remake dégou­li­nant de La famille Bélier, Oscar du meilleur film

Coda, le remake de La Famillé Bélier, Oscar du meilleur film.
Emilia Jones dans Coda, Oscar du meilleur film.

Le problème avec les films des plate­formes, c’est que ce ne sont pas toujours les meilleurs qu’on peut aller voir au cinéma. Exit donc The Power of the Dog de Jane Campion, Oscar de la meilleure réali­sa­tion, ou encore La Main de Dieu de Paolo Sorren­tino… C’est Coda, le remake de La Famille Bélier visible sur Apple TV +, produit par Jérôme Seydoux de Pathé Films, qui a donc l’au­to­ri­sa­tion excep­tion­nelle d’être projeté le temps d’un week-end dans… les salles Pathé.

Plus de sucre que dans un pop-corn

Tant mieux pour les cinéma si le film marche. Alors si vous aimez les familles qui s’aiment, la chorale qui chante l’amour et l’amour qui chante la famille, pas besoin de pop corn, cet cet Oscar du meilleur film gagnant au poids lourd des bons senti­ments regorge de bonbons-sucres à chaque dialogue. Rien de honteux là-dedans, comme dans la plupart des films améri­cains, les comé­diens font le job et on s’amuse au jeu des sosies à retrou­ver la gouaille de François Damiens, l’ap­pé­tit sexuel de Karin Viard ou la voix de Louane de l’autre côté de l’At­lan­tique (Emilia Jones, épatante).

Baiser à suivre dans les eaux du Massa­chu­setts.

Remake balisé de La famille Bélier

Jérôme Seydoux a flairé le bon filon : ce remake balisé pour plaire à tout le monde même aux oiseaux est un remake quasi­ment plan par plan de La Famille Bélier, à part la famille de pêcheurs qui remplace celle de la ferme, et la scène du premier baiser sur un lac du Massa­chus­sets en lieu et place du slow dans la chambre sur du Michel Sardou (remplacé ici par Joni Mitchell… et David Bowie en version chorale). Diffi­cile de trou­ver un film dans lequel chaque ligne est une porte ouverte sur l’amour à venir, tout est archi-attendu et l’ado finira par s’éman­ci­per en restant fidèle à sa famille. L’han­di­cap n’est ici qu’un folk­lore, et la musique, qu’une dégou­li­nade de bons senti­ments. Pour une fois, il est permis d’être chau­vin, et de préfé­rer la fraî­cheur et l’es­prit inat­tendu du film origi­nal en français, plutôt que cette sensi­ble­rie osca­ri­sée. A moins de vous ennuyer sérieu­se­ment un samedi soir de vacan­ces…

Coda de Sian Heder (EU, 1h51) avec Emilia Jones, Marlee Matlin, Troy Kotsur, Daniel Durant, Euge­nio Derbez, Ferdia Walsh-Peelow… Dispo­nible sur Apple TV + et visible dans les ciné­mas Pathé en séances excep­tion­nelles samedi 23 et dimanche 24 avril.

The North­man, un film bête comme un Viking !

On avait bien aimé The Lighthouse, le précédent film de Robert Eggers. On avait peut-être eu tort... Parce qu'à vouloir s'intéresser à la légende d'Amleth, ours et loup", ancêtre du Hamlet élisabéthain voulant venger son père en trucidant son oncle, le moins qu'on puisse dire, c'...