Sortir à Lyon
Partager cet article :

Sandra Bullock et Chan­ning Tatum amou­reux fous dans un nouveau nanar, Le Secret de la cité perdue

Sandra Bullock et Channing Tatum dans Le Secret de la Cité perdue.
Sandra Bullock et Channing Tatum en pleine recherche du scénario.

Entendre Chan­ning Tatum décla­rer “Mais elles prennent mon cul pour un smoo­thie ?!”, quand des sang­sues se sont glis­sées sur sa chute de reins, c’est un plai­sir de fin gour­met de films à pop-corns, dont on avait été privé depuis trop long­temps… De là à survendre cette aimable pochade qui met un peu trop long­temps à rejoindre le film d’aven­tures façon A la pour­suite du diamant vert, il y a un Gap… même sans le panta­lon… Le couple cherche le scéna­rio du film en tour­nant en rond dans la jungle, en vain, et Chan­ning regarde sa montre, comme nous, mais lui c’est une Bulgari (place­ment de produit). Reste Brad Pitt en pleine auto­dé­ri­sion sexa campant un aven­tu­rier badass et Daniel Radcliffe qui s’es­saie au méchant d’un futur James Bond (va falloir prendre un peu de bras…). Sandra Bullock toujours aussi bonnasse (c’est un compli­ment) à 57 ans en auteure de romans d’aven­tures en panne d’ins­pi­ra­tion, même atti­fée dans une robe à paillettes trop courte comme une « pati­neuse ringarde ». Auto­dé­ri­sion et mise en abîme à tous les étages, après une danse latine, elle finira dans un cercueil avec Chan­ning… mais pour mieux l’em­bras­ser !

Le Secret de la cité perdue  d’Aa­ron et Adam Nee (EU, 1h52) avec Sandra Bullock, Chan­ning Tatum, Daniel Radcliffe, Brad Pitt… Sortie le 20 avril.

Avec son Asté­rix, Canet copie Chabat en plus nul

Après Claude Zidi, Alain Chabat et Laurent Tirard, Guillaume Canet s’attaque à la bande dessinée culte de Goscinny et Uderzo avec Astérix et Obélix, L'Empire du milieu. Une adaptation poussive avec un duo principal décevant, malgré les seconds rôles qui raviront les enfants. K...

Un petit frère, le nouveau film de toute beauté de Leonor Saraille

Après Jeune femme, son beau premier film, Léonor Saraille signe un second long-métrage encore plus ambitieux, portrait d’une famille immigrée originaire de Côte d’Ivoire sur plusieurs dizaines d’années. A la façon du Boyhood de Richard Linklater mais dans un contexte on ne peut p...

Pour la France avec Karim Leklou, un petit film pour un grand sujet

Malgré un titre ronflant, Rachid Hami s'arrête un peu trop à l'anecdote du portrait de famille dans son film Pour la France, avec un Karim Leklou en alter-ego de son réalisateur. Mouais... Aïssa, le frère cadet d'une famille algérienne qui souhaitait s'engager pour son pays, n...