Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les Passa­gers de la nuit, le plus beau rôle de Char­lotte Gains­bourg

Les Passagers de la nuit, le nouveau film de Mickaël Hers avec Charlotte Gainsbourg.
Charlotte Gainsbourg dans Les Passagers de la nuit.

Après Ce Senti­ment de l’été et Amanda avec Vincent Lacoste, Mickaël Hers pour­suit son travail ciné­ma­to­gra­phique tout en déli­ca­tesse avec son premier film d’époque, en partie auto­bio­gra­phique. Toujours à cheval entre les géné­ra­tions après la petite fille d’Amanda, il mêle cette fois l’his­toire d’une mère et de ses deux enfants aux archives des années 80, entre deux votes,- : celui du 10 mai 81 qui ouvre le film, et mai 88 qui le referme (sans jamais citer Mitter­rand). Enfant des années 80, Mickaël Hers réalise donc en quelque sorte son auto­bio­gra­phie rêvée, au milieu des cinéastes qu’il aime qui viennent peupler son écran d’aujourd’­hui, comme Eric Rohmer ou Jacques Rivette.

Elisa­beth/Char­lotte Gains­bourg débu­tant son rôle d’as­sis­tante de l’émis­sion nocturne de Wanda alias Emma­nuelle Béart.

Des nuits entières sous la pleine lune

Le person­nage de Char­lotte Gains­bourg est de toute beauté, mère d’un seul amour qui n’a jamais travaillé, deve­nant l’as­sis­tante de l’émis­sion nocturne de Macha Béran­ger (ici Emma­nuelle Béart en Wanda buvant son whisky la nuit, contrai­re­ment à la véri­table Macha). Quelque soit l’époque, Hers a toujours un don pour filmer les rela­tions intra-fami­liales de celles et ceux qui s’aiment beau­coup sans trop se parler, comme les rencontres amou­reu­ses… Qu’elles réus­sissent (formi­dable Thibault Vinçon, amant fabu­leux des biblio­thèques), ou qu’elles manquent (Noée Abita en fille perdue au coeur gros, nouvelle Pascale Ogier des Nuits de la pleine lune). L’in­ti­mité qu’il fait naître sous nos yeux nous touche toujours autant, même si le contexte social de cette recons­ti­tu­tion contrainte autour du Paris de Radio France et des biblio­thèques, s’avère plus convenu. Reste le parcours d’un jeune homme réservé et charis­ma­tique, Quito Rayon Rich­ter en fils de Char­lotte, comme un double junior du réali­sa­teur, qu’on a plai­sir à décou­vrir à l’écran.


Les Passa­gers de la nuit de Mickaël Hers (Fr, 1h51) avec Char­lotte Gains­bourg, Quito Rayon Rich­ter, Megan Northam, Noée Abita, Thibault Vinçon, Emma­nuelle Béart, Didier Sandre… Sortie le 4 mai.

Quito Rayon Rich­ter et Noée Abita.

The North­man, un film bête comme un Viking !

On avait bien aimé The Lighthouse, le précédent film de Robert Eggers. On avait peut-être eu tort... Parce qu'à vouloir s'intéresser à la légende d'Amleth, ours et loup", ancêtre du Hamlet élisabéthain voulant venger son père en trucidant son oncle, le moins qu'on puisse dire, c'...