Sortir à Lyon
Partager cet article :

Limbo, beau film plein d’hu­mour sur les migrants

Limbo; un film de Ben Sharrock.
Limbo de Ben Sharrock, une fable sur les migrants réfugiés.

Tu aurais préféré que je meurs en martyr ?” balance Omar, un réfu­gié syrien à son frère, resté au pays, au télé­phone. Réfu­gié, il débarque avec d’autres dans les Uists, une île des Hébrides écos­saises qui n’avait jusqu’a­lors jamais connu de tour­nage de cinéma. S’ou­vrant sur une danse en absur­die qu’au­rait pu tour­ner Kauris­maki, ce deuxième long métrage du réali­sa­teur britan­nique Ben Shar­rock filme la vie quoti­dienne d’un migrant syrien et de son oud, qui ne joue plus pour personne. Aucun misé­ra­bi­lisme, tout est ici à l’éco­no­mie dans des plans mini­ma­listes au format carré (à part à la fin, très belle). L’hu­mour déses­péré et les plans graphiques osent jusqu’aux effets spéciaux inci­dents. Limbo est une fable huma­niste sur la crise des réfu­giés, n’élu­dant rien du racisme ou de l’en­traide, mais en gardant un parti pris narra­tif, noncha­lant et amusé. Il finit par nous cueillir quand surgissent les images d’ar­chives du véri­table Omar en plein concert, dont on imagine alors tout le passé comme s’il avait été notre frère. Une belle décou­verte.


Limbo de Ben Shar­rock (GB, 1h51) avec Amir El-Masry, Kenneth Collard, Sidse Babett Knud­sen, Ola Orebiyi… Actuel­le­ment en salles.

On a lu le nouveau livre drôle et émou­vant de Frémaux sur Taver­nier

Thierry Frémaux revient sur son long compagnonnage avec Bertrand Tavernier à l'Institut Lumière, dans un biographie intime qui paraît chez Grasset : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage. Emouvant. Que l’on doit se sentir petit lorsqu’on voya...

Maria Rêve, le nouveau joli petit film avec Karin Viard

 « Nous sommes tous des poèmes » est affiché sur la devanture de l’École des Beaux-arts où Maria vient d’être affectée comme femme de ménage. Plutôt réservée et discrète, elle va alors découvrir un monde rempli de liberté et de créativité aux côtés d’Hubert, le charmant gardien a...

Sans filtre, le nouveau Ruben Ostlund, le grand film de la rentrée

[mis à jour] Deuxième Palme d'Or pour le Suédois Ruben Östlund après The Square, Sans filtre est une satire jubilatoire avec une séquence d'anthologie sur un yacht d'oligarques russes ! Le film le plus ambitieux et le plus impressionnant de cette rentrée? Courez-y ! Il y a ...