Sortir à Lyon
Partager cet article :

Petit paysan, le beau film rural avec Swann Arlaud, gratuit sur France TV

Swann Arlaud dans Petit paysan.
Swann Arlaud dans Petit Paysan sur France 3.

Rares sont les films qui parviennent à nous immer­ger dans un univers profes­sion­nel sans se réfu­gier dans un natu­ra­lisme pseudo-docu­men­taire ni instru­men­ta­li­ser ses person­nages pour tenir un discours pré-digéré. Le petit paysan du titre c’est Pierre, jeune éleveur de vaches laitières qui gère seul l’ex­ploi­ta­tion fami­liale que ses parents lui ont confiée. Atta­ché de façon obses­sion­nelle à son trou­peau, il commence à déve­lop­per une forme de para­noïa en appre­nant qu’une mala­die semble se répandre en Europe, obli­geant à des abat­tages systé­ma­tiques. Il va en venir aux pires extré­mi­tés…

La décou­verte de Swann Arlaud

Dès la première scène, à l’oni­risme trou­blant, le film installe un climat oppres­sant, à la lisière du fantas­tique. Issu du milieu qu’il décrit, Hubert Charuel filme avec préci­sion les gestes et diffi­cul­tés de ce quoti­dien, mais sans jamais se tenir au simple constat socio­lo­gique. Le récit tient sur une ligne de crête assez mira­cu­leuse entre réalisme et thril­ler quasi-horri­fique. Car Petit paysan est aussi le portrait d’un homme border­line, incarné par l’éton­nant Swann Arlaud qu’on décou­vrait alors, bouffé de l’in­té­rieur par sa soli­tude abso­lue, celle de son métier mais aussi celle qu’il s’im­pose. Hubert Charuel tient parfai­te­ment un propos sur le monde paysan, assez déses­péré, qui passe avant tout par une mise en scène à la beauté nocturne et la perti­nence d’un casting qui confronte comé­diens amateurs et profes­sion­nels. La fin d’un monde filmé comme une fin du monde : on tient un des plus beaux premiers films français de ces dernières années. A.L.

Petit paysan de Hubert Charuel (2017, Fr, 1h30) avec Swann Arlaud, Sara Girau­deau, Bouli Lanners… En replay jusqu’au 26 mai sur France TV.

On a lu le nouveau livre drôle et émou­vant de Frémaux sur Taver­nier

Thierry Frémaux revient sur son long compagnonnage avec Bertrand Tavernier à l'Institut Lumière, dans un biographie intime qui paraît chez Grasset : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage. Emouvant. Que l’on doit se sentir petit lorsqu’on voya...

Maria Rêve, le nouveau joli petit film avec Karin Viard

 « Nous sommes tous des poèmes » est affiché sur la devanture de l’École des Beaux-arts où Maria vient d’être affectée comme femme de ménage. Plutôt réservée et discrète, elle va alors découvrir un monde rempli de liberté et de créativité aux côtés d’Hubert, le charmant gardien a...

Sans filtre, le nouveau Ruben Ostlund, le grand film de la rentrée

[mis à jour] Deuxième Palme d'Or pour le Suédois Ruben Östlund après The Square, Sans filtre est une satire jubilatoire avec une séquence d'anthologie sur un yacht d'oligarques russes ! Le film le plus ambitieux et le plus impressionnant de cette rentrée? Courez-y ! Il y a ...