Sortir à Lyon
Partager cet article :

Incroyable mais vrai, Dupieux s’amuse avec Chabat et Léa Drucker

Critique du nouveau Quentin Dupieux, Incroyable mais vrai.
Alain Chabat, Anaïs Demoustier et Benoît Magimel dans Incroyable mais vrai.

Certes, on commence à connaître l’hu­mour absurde de Quen­tin Dupieux (cf notre autre critique pour un avis diffé­rent), mais il retrouve une certaine verve et surtout enfin un peu de simpli­cité avec ce condensé de son art en 1h14. Benoît Magi­mel est hila­rant en gros beauf mani­pu­lant son sexe à distance (on vous laisse décou­vrir comment), et Anaïs Demous­tier, mécon­nais­sable, sort enfin du cinéma germa­no­pra­tin pour camper une « chau­dasse » spon­ta­née et irré­sis­tible qui prend soin des autres dans son salon de beauté, et plus si affi­ni­tés… Des affi­ni­tés avec le cinéma de Quen­tin Dupieux, Alain Chabat et Léa Drucker en ont, tous les deux parfaits pour réagir à l’im­pré­vi­sible : un « conduit tempo­rel » qui mène à la cave de la maison qu’il vienne d’em­mé­na­ger avec le pouvoir de rajeu­nir, à condi­tion de beau­coup de sacri­fi­ces… L’usage en est machia­vé­lique et va finir par les rendre dingues.

Léa Drucker et Alain Chabat au début du film.

Pour une fois, Quen­tin Dupieux ne théo­rise pas trop mais se contente d’une fable philo­so­phique sur le temps qui passe, le bonheur déme­suré « d’avoir de l’avoir plein nos armoires« , et la dépen­dance qui s’en suit. Il béné­fi­cie d’un quatuor de comé­diens jubi­la­toire, avec en bonus final une Léa Drucker plus vraie que nature (Roxane Arnal). C’est garanti drôle et sens prise de tête, avec en bonus du Jean-Sébas­tien Bach sur Bontempi pour ajou­ter du vintage à l’étrange, et de jolies esca­pades formelles comme les deux séquences sans dialogue qui racontent des mois durant à la façon du cinéma muet. Son meilleur film avec Au Poste !.

Incroyable mais vrai de Quen­tin Dupieux (Fr-Bel, 1h14) avec Anaïs Demous­tier, Léa Drucker, Benoît Magi­mel, Alain Chabat, Roxane Arnal… Sortie le 15 juin.

Anaïs Demous­tier, la main au panier. ((Arte France Cinéma Versus Produc­tion)

On a lu le nouveau livre drôle et émou­vant de Frémaux sur Taver­nier

Thierry Frémaux revient sur son long compagnonnage avec Bertrand Tavernier à l'Institut Lumière, dans un biographie intime qui paraît chez Grasset : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage. Emouvant. Que l’on doit se sentir petit lorsqu’on voya...

Maria Rêve, le nouveau joli petit film avec Karin Viard

 « Nous sommes tous des poèmes » est affiché sur la devanture de l’École des Beaux-arts où Maria vient d’être affectée comme femme de ménage. Plutôt réservée et discrète, elle va alors découvrir un monde rempli de liberté et de créativité aux côtés d’Hubert, le charmant gardien a...

Sans filtre, le nouveau Ruben Ostlund, le grand film de la rentrée

[mis à jour] Deuxième Palme d'Or pour le Suédois Ruben Östlund après The Square, Sans filtre est une satire jubilatoire avec une séquence d'anthologie sur un yacht d'oligarques russes ! Le film le plus ambitieux et le plus impressionnant de cette rentrée? Courez-y ! Il y a ...