Sortir à Lyon
Partager cet article :

Irré­duc­tible, le nouveau Jérôme Comman­deur dont on peut se passer

Gérard Darmon dans Irrédudtible de Jérôme Commandeur.
Gérard Darmon en homme politique libidineux...

La bande-annonce nous faisait sali­ver. Le film nous a fait déchan­ter. Irré­duc­tible de Jérôme Comman­deur, le film que c’est pas la peine…

Après une réforme de la fonc­tion publique menée par un homme poli­tique aux dents longues et libi­di­neux (Gérard Darmon), une inspec­trice minis­té­rielle (Pascale Arbillot) est char­gée de licen­cier des fonc­tion­naires à tour de bras, mais se heurte à la déter­mi­na­tion d’un certain Vincent Pelle­tier (Jérôme Comman­deur, donc). Une guerre des nerfs s’ins­talle entre les deux, ce dernier se retrouve muté aux quatre coins de la France et du monde…

Jérôme Commandeur et Christian Clavier dans Irréductible.
Jérôme Comman­deur et Chris­tian Clavier en pleine conver­sa­tion syndi­cale.

Grosses blagues sur les femmes et la lutte syndi­cale

Malheu­reu­se­ment, le film ne tient qu’aux ressorts comiques de stéréo­types gros­siers et hors d’âge, même si l’en­semble reste effi­cace. Sur les fonc­tion­naires, d’abord, avec Chris­tian Clavier dans le rôle du syndi­ca­liste du rail fainéant et profi­teur (tiens, on ne la connais­sait pas encore celle-là…) Le héros s’ac­croche à son statut tout le film, ne recu­lant devant aucune mission du service public, montrant qu’un fonc­tion­nai­re… ben oui, ça travaille… Grosses blagues sur les femmes, grosses blagues sur la lutte syndi­cale, grosse blagues sur les Suédois : tout est attendu, le comique n’a rien d’ori­gi­nal et le fond n’est pas – comme s’en prévau­dra sûre­ment l’au­teur – vrai­ment sarcas­tique. Tout était pour­tant là pour créer un comique effi­cace mais rien ne prend, chaque sketch semblant se limi­ter à lui-même, avant la gentille mora­line fina­le… Il s’agit en réalité d’un remake d’un film italien à succès de 2016, ce qui explique sans doute ce senti­ment d’as­sis­ter à un film sur pilo­tage auto­ma­tique. Dommage. E.B.

Irré­duc­tible de et avec Jérôme Comman­deur, 5fr, 1h25) avec aussi Laeti­tia Dosch, Pascale Arbillot, Gérard Darmon, Chris­tian Clavier… Sortie le 29 juin.

Pascale Arbillot, la caution femme d'Irréductible de Jérôme Commandeur.
Ciao Pascale Arbillot.

Avec Violent night, le Père Noël ne fait pas de cadeau

Le Père Noël n’y croit plus trop. Il boit bière sur bière dans un bar, fustigeant les enfants sur-consuméristes (non, pas vous...) qui vont jusqu’à réclamer de l’argent liquide. Il pense même raccrocher sa hotte, quand il se retrouve confronté à une prise d’otages dans une famill...

Le Torrent, nouveau nanar d’Anne Le Ny malgré André Dusso­lier

Quitte à voir un film pépère, autant qu'André Dussollier soit dedans... C'était ce qu'on s'était dit en allant voir Le Torrent d'Anne Le Ny, sans avoir qu'il n'arriverait qu'à la moitié du film pour un second rôle parfait comme d'habitude, mais un second rôle seulement... Celui d...