Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les grands films les plus atten­dus pour 2023

Tom Cruise en embuscade dans Mission impossible Dead Reckoning.
Tom Cruise reprend du service dans Mission Impossible Dead Reckoning.

Du nouveau Spiel­berg à la deuxième partie du Dune de Denis Ville­neuve en passant par Mission Impos­sible ou Indiana Jones, petit tour des grands films atten­dus d’ici la fin de l’an­née. Y compris côté français, avec Ozon, Asté­rix et Les 3 mousque­taires.

Baby­lon de Damien Chazelle avec Brad Pitt

C’est donc le réali­sa­teur de La La Land qui lance l’an­née améri­caine avec cette grande fresque holly­woo­dienne ciné­phile qui a fait un bide aux Etats-Unis mais nous a malgré tout à moitié convain­cus. On ne rate pas un film avec Brad Pitt. (actuel­le­ment en salles)

The Fabel­mans de Steven Spiel­berg (le 22 février)

A part le nouveau film d’épou­vante de Shya­ma­lan (avec notre chou­chou Jona­than Groff, le 1er février), puis le nouvel Ant-Man Quan­tu­ma­nia avec Paul Rudd (le 15 février), il vous faudra attendre l’été pour les gros films améri­cains, les premiers mois de l’an­née étant avant tout dévo­lus aux films art et essai en course pour les Oscars (comme Tar de Todd Field avec Cate Blan­chett. C’est donc Steven Spiel­berg qui créera l’évé­ne­ment son film le plus auto­bio­gra­phique, qui nous a conquis

Harri­son Ford dans Indiana Jones et le cadran de la desti­née (le 28 juin)

La bataille des sexas en action est lancée entre Tom l’inoxy­dable et Harri­son l’in­cre­vable. C’est Indiana Jones qui défie en premier le cadran de sa desti­née (le 28 juin) avec Mads Mikkel­sen et Anto­nio Bande­ras pour lui prêter main forte, et James Mangold, le réali­sa­teur de Le Mans 66 aux commandes de ce cinquième épisode de la série.

Tom Cruise revient dans Mission impos­sible Dead Recko­ning (le 12 juillet)

Il a tout compris à la produc­tion de block­bus­ters. Après le carton Top Gun Mave­rick, Tom Cruise acteur-produc­teur reprend son réali­sa­teur fétiche des Mission impos­sible, Chris­to­pher McQuar­rie, pour deux volets (le second est prévu en juin 2024), pour faire ses premières cascades de jeune sexa. Et une première bande annonce de toute beauté, avec quelques plans en Italie… Inar­rê­table.

Dune partie 2 de Denis Ville­neuve traverse le temps (le 1er novembre)

Timo­thée Chala­met sera toujours là, mais pour quelle desti­née ? On n’en sait pas beau­coup plus encore pour le très attendu second volet du Dune de Denis Ville­neuve, qui réus­sis­sait (à peu près) à faire un bon block­bus­ter contem­pla­tif en restant fidèle au roman de Franck Herbert. On a hâte, mais il faudra atten­dre… le 1er novembre.

Ridley Scott et David Fincher en outsi­ders

Deux des plus grands réali­sa­teurs d’aujourd’­hui seront bien présents en 2023, même si leurs films ne sont pas datés… Et pour cause : le Napo­leon de Ridley Scott avec Joaquin Phoe­nix sortira chez vous, sur Apple +, tandis que The Killer de David Fincher, adapté du roman graphique d’Alexis Nolent, occu­pera lui l’al­go­rythme de Netflix, comme plusieurs de ses films précé­dents. Avec Michael Fass­ben­der et Tilda Swin­ton au géné­rique, mais pas de date offi­cielle de sortie domes­tique.

L’As­té­rix de Guillaume Canet lance les vacances (le 1er février)

La bande annonce fait fran­che­ment un peu peur, mais le combat final s’est tourné en Auver­gne… Alors soyons chau­vins et oublions Alain Chabat pour lais­ser sa chance à Asté­rix et Obélix, l’Em­pire du milieu, avec Gilles Lellouche en Obélix, et Marion Cotillard en Cléo­pâtre. Un dimanche de vacan­ces…

L’hu­mour con et sans pareil de Philippe Lacheau dans Alibi.com 2

Avec des caméos de Pascal Obispo, Gad Elma­leh ou Patrick Fiori, une absence de préten­tion et un humour régres­sif toujours aussi extrême, Philippe Lacheau et sa bande signent le film qui devrait être le carton des vacances. Tant mieux. Sortie le 8 février.

Le grand retour d’Isa­belle Huppert dans La Syndi­ca­liste, thril­ler poli­tique hale­tant

Un thril­ler poli­tique ambi­tieux qui s’ins­pire d’un scan­dale étouffé d’Areva pour offrir un grand rôle à Isabelle Huppert. On a vu et on a adoré La Syndi­ca­liste de Jean-Paul Salomé, déjà un des grands films français de la rentrée.

François Ozon revient à la comé­die avec Mon Crime (le 8 mars)

Il y a le Ozon auto-produit du cinéma d’au­teur. Et il y a le Ozon de Potiche ou Huit femmes avec un casting de dingue et un sens de la comé­die hors pair. C’est a priori de ce côté que lorgne Mon Crime dans lequel le réali­sa­teur le plus insai­sis­sable du cinéma français retrouve Fabrice Luchini, Isabelle Huppert, André Dussol­lier et accueille dans son univers Dany Boon et les magni­fiques Rebecca Marder et Nadia Teresz­kie­wicz. Pour une histoire de meurtre façon comé­die de boule­vard dans les années 30.

Les Trois Mousque­taires, D’Ar­ta­gnan et Milady

On ne risque pas de « s’em­mer­der » cette année avec le retour du cinéma grand public hexa­go­nal. Comme le dit Brad Pitt dans Baby­lon de Damien Chazelle, « Pathé a très bon goût« , et son patron, Jérôme Seydoux, est toujours en forme : Martin Bour­bou­lon, la réali­sa­teur d’Eiffel, a déjà tourné les deux premiers volets de sa saga consa­crée aux chefs-d’oeuvres d’Alexandre Dumas : c’est D’Ar­ta­gnan (incarné par François Civil) qui lancera la bataille de la fran­chise à la française le 5 avril, avant Milady (cette fois incar­née par Eva Green) le 13 décembre, que le réali­sa­teur est déjà en train de monter. Avec Vincent Cassel, Romain Duris, Lyna Khou­dri, Louis Garrel et (malheu­reu­se­ment) Pio Marmaï pour le reste du casting. La bande annonce, en tout cas, est déjà splen­dide.