Sortir à Lyon
Partager cet article :

Para­dis perdus

Opéra gratuit en strea­ming. Le spec­tacle avait choqué les conser­va­teurs réac­tion­naires, qui ne manquent pas parmi les élites qui se piquent d’ai­mer l’opéra. Avec sa Carmen en 2012 à l’Opéra de Lyon, Olivier dépous­sié­rait l’opéra de Bizet, lui ôtant à juste titre ses espa­gno­lettes et son pitto­resque, pour le rame­ner à ce qu’il est : le portrait d’une femme affran­chie, consu­mée par sa passion. Respec­tant la musique à la lettre et l’opéra dans son esprit, il a surtout inventé avec son complice de toujours Pierre-André Weitz un décor génial : un grand manège tour­nant à la façon d’une revue de la Belle époque, mettant en jeu le sexe et la loi, la séduc­tion contre l’ap­par­te­nance, à travers les couleurs les plus vives de la passion. Visuel­le­ment, c’est épous­tou­flant, avec les costumes les plus écla­tants et les acces­soires anima­liers les plus fous (vous verrez même un serpent). Stefano Monta­nari à la baguette fouette toute l’éner­gie de l’or­chestre avec la même exci­ta­tion. Du grand spec­tacle, forcé­ment un peu amputé lorsqu’il s’agit de le voir en strea­ming sur un écran de télé ou d’or­di­na­teur… Mais de quoi pallier agréa­ble­ment des heures de confi­ne­ment avec les plus beaux airs du réper­toire français.

Carmen de Bizet, dans la mise en scène d’Oli­vier Py, avec les choeurs et orchestre de l’Opéra de Lyon est donné à voir << ici >>.

Beatrice Rana, le grand réci­tal piano de la fin d’an­née

Le voilà le grand récital de cette fin d’année ! Beatrice Rana (prononcée à l’italienne, elle vient des Pouilles) s’était révélée à nous avec une version d’anthologie des Variations Goldberg publiée chez Erato. Depuis, elle n’a cessé d’élargir son répertoire, engloutissant sous s...

Piotr Anders­zewski, un géant déli­cat du piano à Lyon

Piotr Anderszewski est un des grands interprètes de Bach d'aujourd'hui. Miracle à la polonaise : il est de retour à Piano à Lyon pour un récital consacré au préludes et fugues du Clavier bien tempéré, livre II, en miroir avec l'avant-dernière sonate de Beethoven dans laquelle il ...

Les Varia­tions Gold­berg comme vous ne les avez jamais enten­dues

Voilà un concert pas banal. Après avoir accueilli feu Nicholas Angelich dans des Variations Goldberg d’anthologie il y a près de dix ans, l’Opéra de Lyon reprend cette oeuvre pour clavier par excellence mais… dans une version pour orchestre à cordes, comme de multiples quatuors q...