Sortir à Lyon

L’Opéra bous­cule sa saison

Réou­ver­ture. Même pour sa dernière saison à l’Opéra de Lyon avant de s’en­vo­ler défi­ni­ti­ve­ment pour Munich, Serge Dorny aura été réac­tif et inven­tif. D’abord en recom­po­sant un début de saison a minima : musique de chambre et actions cultu­relles dans toute la ville jusqu’au mois de novembre, pour main­te­nir un lien avec le public malgré un prin­cipe de précau­tion sani­taire (4m2 par spec­ta­teur) qui empêche tout spec­tacle vivant de se main­te­nir à la rentrée. Le Coq d’Or de Rimski-Korsa­kov qui devait se créer cet été à Aix sous la baguette alerte de Daniele Rustioni, le jeune chef perma­nent de l’Opéra déjà large­ment adoubé par les spec­ta­teurs, a été intel­li­gem­ment repoussé en fin de saison en avril 2021 pour être créé à Lyon puis repris à Aix. Le Rigo­letto qui devait se créer en mars est reporté à la saison suivante – la première du prochain direc­teur Richard Brunel – qui en atten­dant montera un Pelléas et Méli­sande de poche d’un durée d’1h20 en forme de déam­bu­la­tion au milieu du musée des Tissus… Robert Lepage repren­dra sa produc­tion du Rossi­gnol de Stra­vinsky dans laquelle les chan­teurs sont entiè­re­ment plon­gés dans l’eau au milieu des marion­nettes, la fosse se trans­for­mant en piscine tandis que l’or­chestre tient la vedette sur scène. Un Opéra de Lyon sens dessus-dessous donc, qui conti­nue de défri­cher le réper­toire en montant deux autres « Barbe-Bleue » après celui d’Of­fen­bach magis­tra­le­ment monté par Laurent Pelly la saison dernière : Le Château de Barbe-Bleu, unique opéra de Bartok mis en scène par un metteur en scène russe fou de cinéma, Andriy Shol­dak, et l’Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas conçu par le retors Alex Ollé de La Fura dels Baus, toujours inspiré quand il s’agit de faire parler l’in­cons­cient à travers les formes les plus baroques. Last but not least, un opéra comique de Berlioz inspiré de Shakes­peare, avec pour roi du diver­tis­se­ment l’ita­lien Damiano Michie­letto à qui l’on doit, entre autres, un Barbier de Séville qui a fait le tour des scènes euro­péennes, vaude­ville mali­cieux mis en scène à travers les appar­te­ments d’un immeuble napo­li­tain… Et pour patien­ter jusqu’à novembre, l’Opéra de Lyon a aussi la bonne idée de program­mer des solos de danse Covid-compa­tibles en atten­dant l’ou­ver­ture du ballet en grands chaus­sons : la reprise de la Bella Figura de Jiri Kylian, un des maîtres de la danse contem­po­raine. Extase. L.H.

Saison 20–21 de l’Opéra de Lyon :

Ouver­ture des abon­ne­ments en ligne dès le 25 mai.

Ouver­ture de la billet­te­rie à l’unité le lundi 15 juin à 12h.

Toute la saison 20–21 est à décou­vrir << ici >>.

Photo : Le Rossi­gnol et autres contes de Strs­vinsky, mise en scène Robert Lepage (Elisa­beth Carec­chio).

Satire dans tous les sens

Comédie politique. Gary Zimmer (Steve Carell), conseiller politique Démocrate, reçoit en plein dans sa face et son costume sur mesure, la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton. Il est d’autant plus déprimé qu’il s’est fait humilier par son homologue Républicaine, l’esth...

Voyage intime en Cali­for­nie

Photographie. Après les librairies, c'est au tour des galeries de rouvrir, à commencer par la petite galerie du Bleu du ciel qui monte qui monte qui monte et a décidé de prolonger son expo Outremonde de la photographe Laura Henno, jusqu'au 12 septembre. De quoi partir se dépayser...

Kate­rine sourit puisque c’est grave

Il vient de publier un de ses plus beaux albums avec Confessions et se retrouve sur la scène du Transbo pour un des concerts immanquables de la saison. Philippe Katerine est grand....