Sortir à Lyon
Partager cet article :

Piano à Lyon rajeu­nit le clas­sique

Les bonnes nouvelles conti­nuent d’af­fluer, côté musique clas­sique. Après ses concerts impres­sion­nants la saison passée, on a hâte de décou­vrir Niko­laj Szeps-Znai­der à la tête de l’ONL à l’Au­di­to­rium, grand musi­cien venu avec un projet ambi­tieux pour Lyon et son orchestre. Le programme de l’en­semble de la saison est désor­mais connu et la billet­te­rie des abon­ne­ments ouverte, pour une ouver­ture qui est jusqu’à présent toujours main­te­nue en septembre (lire notre entre­tien avec la direc­trice de l’Au­di­to­rium, Aline Sam-Giao, << ici >>). Mais ce n’est pas la seule bonne nouvelle : au milieu du marasme des annu­la­tions d’été, le festi­val de piano de La Roque d’An­thé­ron a pu se main­te­nir tout le mois d’août, même à jauge réduite, pour une série impres­sion­nante d’une soixan­taine de concerts, du 1er au 21 août (décou­vrir la program­ma­tion << ici >>). Dans la foulée, Piano à Lyon nous permet de vous dévoi­ler en avant-première sa prochaine saison. Les plus grands pianistes d’aujourd’­hui sont tous là (Nicho­las Ange­lich, Martha Arge­rich, Nelson Goer­ner, Chris­tian Zacha­rias, Niko­laï Luganski, n’en jetez plus!), avec un zoom parti­cu­lier sur « nos chers artistes français », ferme­ture des fron­tières oblige, et la première d’entre eux en ouver­ture de saison : Anne Quéf­fé­lec. Diffi­cile de faire plus allé­chant, avec en prime un bonus à venir : le report du réci­tal d’Alexandre Kanto­row (photo), que Piano à Lyon avait eu le nez d’in­vi­ter, juste avant qu’il ne soit le premier français à obte­nir le premier prix du pres­ti­gieux concours Tchai­kovski à 22 ans, le faisant instan­ta­né­ment passer dans la cour des grands. Vu l’al­lure à laquelle le prin­cipe de précau­tion parfois déli­rant semble enfin un peu être aban­donné au profit du retour à la vie, il pour­rait même se tenir dès les 3 et 4 juillet en 3 concerts, dans un lieu encore à défi­nir. Vive­ment l’été… en musique !

La program­ma­tion de la saison 2020–21 de Piano à Lyon sera bien­tôt dispo­nible << ici >>.

Prin­ci­paux concerts de Piano à Lyon 2020/21 :

Anne Quéf­fé­lec (Mozart, Schu­bert). Mercredi 14 octobre.

Nelson Goer­ner (Schu­bert, Albe­niz, Godowsky). Mercredi 2 décembre.

Jean-Philippe Collard (Chopin, Fauré, Grana­dos). Mercredi 16 décembre.

Niko­laï Lugansky (Beetho­ven, Franck, Rahc­ma­ni­nov). Mercredi 13 janvier 2021.

Nicho­las Ange­lich (Proko­viev, Brahms). Vendredi 22 janvier 2021.

Martha Arge­rich et Micha Maisky (Schu­mann, Proko­viev, Grieg). Vendredi 12 mars 2021.

Renaud Capuçon et Michel Dalberto (Fauré, Saint-Saëns, Strauss). Mardi 18 mai 2021.

Chris­tian Zacha­rias (Haydn, Beetho­ven). Mardi 8 juin 2021.

Salle Molière, Lyon 5 , 20h30.

Berlioz, le plus beau festi­val clas­sique de l’été

Cette fois, Valery Gergiev ne viendra pas, nationalité russe oblige. Sir John Eliot Gardiner, autre grand habitué, non plus. Et pourtant, la programmation de la nouvelle édition du festival Berlioz à la Côte-Saint-André s'annonce toujours aussi belle, fourmillant de "milliers de ...

Adieu Nicho­las Ange­lich, un des plus grands pianistes d’aujourd’­hui

Il y a peu de monstres sacrés qui avaient l’allure d’un grand nounours aussi gentil. Il était né aux Etats-Unis d’une mère de l’URSS et d’un père du Montenegro, et c’était un fidèle de Piano à Lyon et des orchestres lyonnais. Enfant de l’Europe de l’Est par ses parents musiciens,...