Sortir à Lyon

L’ar­chet est à nous !

Le quatuor Debussy invente de nouvelles façons de partir à la rencontre des habi­tants pour la Fête de la musique comme son festi­val Cordes en ballades. Que vive la musique !

Musique de chambre. Les membres du quatuor Debussy de la Croix-Rousse étaient en pleine tour­née inter­na­tio­nale avec Keren Ann quand ils se sont retrou­vés eux aussi condam­nés à rester enfer­més chacun de leur côté à jouer de la musique tout seul, pendant le confi­ne­ment. Tous seuls mais ensemble, ils en ont fait une magni­fique chan­son sur You tube avec Keren Ann, All the beau­ti­ful girls, à réécou­ter << ici >>. Toujours créa­tifs dans leurs concerts-spec­tacles et toujours présents tout au long de l’an­née dans nombre d’ac­tions sociales et de trans­mis­sion, ils ne pouvaient se résoudre à pronon­cer le mot « annu­la­tion » selon Chris­tophe Collette, leur premier violon, ni pour la fête de la musique, ni pour leur festi­val annuel, Cordes en balades. Ils ont donc une nouvelle fois inven­ter de nouvelles formes de partage de cette musique qu’ils aiment tant.

Fête de la musique. Ce sera d’abord le cas avec une « fête de la musique soli­daire » avec quelques ensembles amis, à travers des « brigades musi­cales » dans trois parcours diffé­rents à Lyon et un à Rillieux-la-Pape, pour aller à la rencontre du public dans les cours… sans que les gens n’aient même besoin de descendre de chez eux pour entendre de la musique, mais en profitent à plusieurs de leurs fenêtres. Ou comment inven­ter la distan­cia­tion sociale proche du cœur. Un «  modeste moment d’éva­sion au plus proche des habi­tants, en les surpre­nant dans leur quoti­dien ». Un moment d’au­tant plus précieux qu’il parti­cipe autant d’une « relance cultu­relle » plus que jamais néces­saire que des retrou­vailles autour d’émo­tions humaines, enfin…

Suivez le parcours du quatuor Debussy et de ses amis musi­ciens à la Fête de la musique << ici >>.

Festi­val. Quelques semaines plus tard, pour leur tradi­tion­nel festi­val Cordes en ballade, les Debussy lais­se­ront cette fois leur place à l’Aca­dé­mie du quatuor à cordes et à de jeunes ensembles profes­sion­nels, pour aller à la rencontre de public tout aussi variés des communes de l’Ar­dèche, comme l’ex­plique Chris­tophe Collette au micro de RCF :

Ce ne seront donc pas les gens qui suivront les musi­ciens cette année, mais les musi­ciens qui vien­dront à la rencontre des gens : sur les places des villages, dans les chapelles ou dans les Ehpad, avec la même joie de parta­ger des moments d’au­tant lus chaleu­reux qu’ils auront été plus rares cet été. Cordes en ballade devient « Ballades en corde » le temps d’une année parti­cu­lière, mais conti­nue de faire vivre la musique, et les condi­tions excep­tion­nelles ne devraient faire qu’ac­croître le plai­sir du partage. Rendez-vous en Ardèche, donc.

Cordes en ballade devient « Ballades en cordes ». Du 7 au 19 juillet 2020. Décou­vrez les dernières infor­ma­tions de programme eu fur et à mesure sur corde­sen­bal­lade.com

Photo Quatuor Debussy : Bertrand Benand.

Four­vière ressus­cite Pomme le 7 juillet!

La chanteuse lyonnaise Pomme est en plein boum, même si elle a vu sa grande tournée 2020 s'arrêter net avec le confinement. Que nenni : elle devait faire l'ouverture musicale des Nuits de Fourvière le 3 juin dernier, et sera finalement, comme nous l'avions déjà indiqué, sur la sc...

Emma­nuelle Devos embaume « Les Parfums »

Comédie. Dans l’entretien qu’elle nous avait accordé en mars (à lire << ici >>), Emmanuelle Devos exprimait son ras le bol de jouer dans des films tristes… Pari réussi avec Les Parfums, petite comédie légère et subtile qui fonctionne grâce à son duo d’acteurs et à l’originalité d...

Les Céles­tins sens dessus dessous!

Rentrée. Après le TNP et en attendant la Croix-Rousse ou le Point du jour, Les Célestins viennent de dévoiler leur nouvelle saison 20-21, où l'on retrouvera Philippe Torreton en Galilée dans la reprise du spectacle de Claudia Stavisky (lire notre critique << ici >>). En attendant...