Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le festi­val Berlioz voit double

C’est notre festi­val clas­sique préféré. Voilà long­temps qu’en plus d’in­vi­ter des grands chefs à des tarifs modiques (John Eliot Gardi­ner ou Valery Gergiev), le festi­val Berlioz a inventé une nouvelle façon de présen­ter des concerts : pique-nique et mont­gol­fière, cheval de Troie géant construit pour les 150 ans des Troyens, concerts gratuits en forme de séré­nades « sous le balcon d’Hec­tor » ou taverne à la sortie de la Cour du château pour conti­nuer la fête autour d’un bon verre a son des musiques du monde. Maître d’oeuvre du festi­val aussi créa­tif qu’é­tait inclas­sable et bouillon­nant d’idées le grand Hector, Bruno Messina était prêt à inven­ter des concerts sur gazon ou tout autre forme de spec­tacle Covid-compa­tible pour prolon­ger la fête. Fina­le­ment, il prolon­gera sa passion inex­tin­guible pour le compo­si­teur de la Côte Saint-André et confie en exclu­si­vité ses projets et les premiers noms de 2021 dans l’émis­sion « Comme si on y était », en parte­na­riat avec Exit Mag.

A écou­ter samedi à 17h30 sur RCF Lyon ou tout de suite main­te­nant << ici >> en podcast.

Maria Joao Pires donne un réci­tal en état de grâce

Rien qu'à saluer la salle les mains jointes et humbles, souriante, on voit déjà toute la grande dame qu'elle est : ce petit bout de femme nommée Maria Joao Pires qui entre d'un pas décidé sur la scène de l'Auditorium est bien à la hauteur de sa légende : pas de chichi (elle ne fe...

Comment Philippe Jaroussky chante Fari­nelli

La grande époque londonienne de l’opéra italien était celle de toutes les rivalités : celle entre théâtres et compagnies, ou celle entre divas dont les Rival Queens les plus célèbres étaient la Faustina et la Cuzzoni, championnes du crêpage de chignon sur scène, dans des anecdote...

Maria Joao Pires, le meilleur de Mozart à l’Au­di­to­rium

C’est une des pianistes les plus délicates et populaires d’aujourd’hui. Maria Joao Pires joue désormais rarement en soliste, mais a choisi l’ONL et son directeur Nikolaj Szeps-Znaider pour être artiste associée. ça tombe bien : comme elle, mais au violon, le grand Nikolaj a enreg...

Zylan, un opéra contre l’ho­mo­pho­bie

C’est une des nouveautés mises en avant par Richard Brunel, le nouveau directeur de l’Opéra de Lyon : mettre en scène des petites formes hors les murs pour tous les publics dès l’adolescence, moins chères, plus accessibles, et toujours aussi inventives. C’est le cas avec Zylan ne...