Sortir à Lyon
Partager cet article :

La Force du destin rouvre l’Au­di­to­rium

Le moment était parti­cu­liè­re­ment émou­vant. Les musi­ciens de l’ON avaient voulu rendre hommage aux soignants depuis le début du confi­ne­ment. Après avoir fait nombre de concerts de musique de chambre en Ehpad pendant plusieurs semaines, ils ont tenu parole : offrir un vrai beau concert à plus de 700 soignants jeudi dernier, dirigé de main de maître par le nouveau direc­teur musi­cal, Niko­laj Szeps-Znai­der. Voilà plus de 4 mois que les portes de l’Au­di­to­rium ne s’étaient pas ouvertes pour accueillir du public, conquis jusqu’à la stan­ding ovation, en respec­tant les gestes barrières, l’un n’em­pêche pas l’autre. Le masque, porté tout au long du concert par l’en­semble des spec­ta­teurs, n’em­pêche pas non plus les émotions : quelques notes en caval­cade de La Force du destin et nous étions déjà en larmes, telle­ment émus d’en­tendre une aussi belle musique live enva­hir à nouveau la plus grande salle sympho­nique de Lyon. L’or­chestre sonnait d’au­tant mieux que Znai­der a d’ores et déjà commencé de la façon­ner à sa main. Avec une nouvelle spatia­li­sa­tion sur scène respec­tant les distances d’1 mètre entre chaque musi­cien, les contre­basses sur l’es­trade en fond de scène, rendant l’en­semble encore plus ample et majes­tueux. La rencontre entre Znai­der et Lyon aura bien lieu : en plus de sa hauteur de vue musi­cale, le nouveau chef de l’ONL est un maître de céré­mo­nie hors pair, faisant l’ef­fort de présen­ter chaque morceau en chapar­dant dans l’as­sis­tance quelques mots de français, non sans humour : Pour « appri­voi­ser le destin », il est passé de la force à l’amour en enchaî­nant sur le Roméo et Juliette de Tchai­kovski, un des compo­si­teurs fil rouge de la saison prochaine. «  Roméo et Juliette, ce n’est peut-être pas le modèle idéal pour l’amour », s’est amusé le maes­tro, « mais la musique est vrai­ment extra­or­di­naire. » Il avait bien raison. Vive­ment la saison prochaine, avec ou sans masque, qu’on pour­suivre le viatique avec un aussi bon compa­gnon de route.

Vous pouvez décou­vrir la prochaine saison de l’ONL en vidéo et en compa­gnie de Niko­laj Szeps-Znai­der << ici >>.

Beatrice Rana, le grand réci­tal piano de la fin d’an­née

Le voilà le grand récital de cette fin d’année ! Beatrice Rana (prononcée à l’italienne, elle vient des Pouilles) s’était révélée à nous avec une version d’anthologie des Variations Goldberg publiée chez Erato. Depuis, elle n’a cessé d’élargir son répertoire, engloutissant sous s...

Piotr Anders­zewski, un géant déli­cat du piano à Lyon

Piotr Anderszewski est un des grands interprètes de Bach d'aujourd'hui. Miracle à la polonaise : il est de retour à Piano à Lyon pour un récital consacré au préludes et fugues du Clavier bien tempéré, livre II, en miroir avec l'avant-dernière sonate de Beethoven dans laquelle il ...

Les Varia­tions Gold­berg comme vous ne les avez jamais enten­dues

Voilà un concert pas banal. Après avoir accueilli feu Nicholas Angelich dans des Variations Goldberg d’anthologie il y a près de dix ans, l’Opéra de Lyon reprend cette oeuvre pour clavier par excellence mais… dans une version pour orchestre à cordes, comme de multiples quatuors q...