Sortir à Lyon

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

Léa Desandre

C’est le dernier des festi­vals d’été habi­tuel­le­ment et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festi­val d’Am­bro­nay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs condi­tions possibles, sani­taires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pour­rez ainsi assis­ter aux concerts dans l’ab­ba­tiale selon un tarif libre entre 10 et 40 €, et parti­ci­per au réci­tal à la carte de Leonardo Alar­con ou au tour­noi musi­cal final entre les diffé­rents styles euro­péens, pour choi­sir les musiques que vous souhai­tez entendre. La jauge volon­tai­re­ment limi­tée à 250 personnes dans l’ab­baye permet­tra donc des concerts plus inti­mistes pour parta­ger (enfin) le plai­sir de la musique livre, que ce soit pour entendre la phéno­mé­nale Léa Desandre et l’en­semble Jupi­ter pour le grand concert Vivaldi en ouver­ture, ou des chefs aussi pres­ti­gieux que William Chris­tie, dans Les Leçons de ténèbres de Coupe­rin qu’il adore, et qu’il s’ap­prête à ré-enre­gis­trer. Chaque concert est dédou­blé pour permettre d’ac­cueillir pratique­ment autant de spec­ta­teurs qu’a­vant, mais dans de bien meilleurs condi­tions de visi­bi­lité et d’écoute.

Ambro­nay, l’émer­gence du baroque

Centre cultu­rel à la poli­tique disco­gra­phique toujours aussi riche, Ambro­nay conti­nue plus que jamais de soute­nir les jeunes ensembles euro­péens baroques, comme Solazzo qui vien­dra faire vivre la poésie du Quatro­cento italien, ou Les Surprises, qui sortent un nouveau disque de toute beauté sur le label du festi­val le 26 septembre prochain.

Léa Desandre et l’en­semble Jupi­ter chantent Judita Triom­phans de Vivaldi.

Explo­ra­tions, festi­val d’Am­bro­nay du 18 septembre au 4 octobre.

Réci­tal Vivaldi Léa Desandre (photo), avec l’en­semble Jupi­ter. Vendredi 18 septembre à 18h et 21h.

Leçons de Tènèbres de Coupe­rin par les Arts floris­sants et William Chris­tie. Samedi 26 septembre à 15h et 19h.

Firenze 1530 par l’en­semble Solazzo. Dimanche 27 septembre à 17h30.

Médi­ta­tions pour le Carême de Char­pen­tier par l’en­semble Les Surprises. Jeudi 1er octobre à 21h. Nouveau disque sur le label Ambro­nay le 26 septembre.

Tour­noi musi­cal parti­ci­pa­tif autour des musiques euro­péennes. Dimanche 4 octobre à 17h30.

Tarifs libres dans l’ab­ba­tiale de 10 à 40 €. Program­ma­tion complète << ici >>.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

« Tenet » : effa­cer l’his­to­rique !

Christopher Nolan a toujours aimé à la fois les scènes d'action les plus réalistes possibles (Dunkerque), usant le moins possible d'images synthétiques, mais en les plongeant au milieu des scénarios les plus alambiqués possibles, si possible en multipliant les faux-semblants les ...

Vise-moi Wiesel

Il a une tête de premier de la classe et l’insolence d’un cancre. Le genre de sale gosse à raconter sans sourciller qu’on peut tuer une femme en soufflant dans son vagin ou à faire rire avec un sketch sur les assurances maladies… Le Suisse Thomas Wiesel s’est même fait une belle ...