Sortir à Lyon

Les Subs, sympho­niques et gratuites !

Pour sa prise de fonc­tion comme nouveau direc­teur musi­cal de l’ONL, Niko­laj Szeps-Znai­der voulait sortir de l’Au­di­to­rium et aller à la rencontre des Lyon­naises et des Lyon­nais ailleurs et autre­ment. Mission accom­plie pour les Jour­nées du patri­moine avec un double concert gratuit prévu ce week-end aux Subs, un des lieux les plus dyna­miques quand il s’agit de relan­cer les acti­vi­tés cultu­relles (retrou­vez les spec­tacles dans les 100 pages de notre numéro spécial rentrée cultu­relle). Gratui­te­ment donc, vous pour­rez entendre l’Or­chestre natio­nal de Lyon en pleine forme, autour de toute la musique vien­noise qu’aime ce grand violo­niste devenu chef d’or­chestre à parte entière. Voir un concert d’une centaine de musi­ciens jouer en direct, c’est toujours impres­sion­nant, même sans être fami­lier de la musique clas­sique. Pouvoir entendre live l’or­chestre natio­nal de Lyon, ça devient une aubaine. Profi­tez-en.

L’ONL aux Subs, direc­tion Niko­laj Szeps-Znai­der. Concerts samedi 19 septembre à 18h et 19h, sous la verrière des Subs. Gratuit. Inscrip­tion obli­ga­toire.

On trinque avec Thomas Vinter­berg

L’abus d’alcool est bon pour la santé, ou presque. C’est le sujet pas piqué des hannetons et foutrement anti-politiquement correct du dernier film de Thomas Vinterberg, et on ne se mouille pas en affirmant que c’est de loin le meilleur depuis La Chasse. Le réalisateur danois retr...

Cher­chez le garçon au Mac de Lyon

Chez Edi Dubien, les garçons ne naissent pas dans les choux mais dans les fougères, parmi les ours et les insectes, après un long combat qui les laissent encore incertains à eux même. Présence fantomatique, comme surgie des limbes de la mémoire, leur silhouette d’eau imprime à pe...

L’hor­reur domes­tique

Fantastique. Un jeune couple emménage dans un pavillon dont le quartier est totalement aseptisé, reproductible à l'infini... L'originalité de ce film, le deuxième de son auteur après un premier film d'horreur intitulé Without name, réside avant tout dans son invention visuelle et...

Ultra moderne soli­tude

Chronique. Depuis Chacun cherche son chat (1996), comme pas mal d'auteurs, Cédric Klapisch fait peu ou prou à peu près toujours le même film : un portrait de groupe mâtiné de ce qu'on appelle « l'air du temps ». En plus d'un chat perdu, on retrouve ses qualités (et un peu ses déf...