Sortir à Lyon

Le violon de Niko­laj

Il y a deux bonnes raisons d’al­ler à l’Au­di­to­rium ce week-end : d’abord, Niko­laj Szeps-Znai­der, le nouveau direc­teur musi­cal de l’ONL, y entame son inté­grale des sympho­nies de Schu­mann avec la 2e, qui comprend un des adagios les plus chan­tants et les plus purs du compo­si­teur. « Nous avons recher­ché le son le plus clair possible« , nous a confié le nouveau chef : « un orchestre compact d’une cinquan­taine de musi­ciens, des timbales de Vienne comme à l’époque, non pas par histo­ri­cité, mais pour retrou­ver l’équi­libre et la nervo­sité entre les pupitres qui rapprochent Schu­mann de Beetho­ven« .

En prime, vous pour­rez entendre le grand Niko­laj reprendre excep­tion­nel­le­ment son violon pour une sympho­nie concer­tante de Mozart, avec Antoine Tames­tit à l’alto. Il faut avoir entendu ses concer­tos de Mozart pour savoir quel grand violo­niste reste Znai­der. Mozart et la musique roman­tique de Schu­mann, une occa­sion en or pour rencon­trer le nouveau prodige à la tête de l’ONL, à la baguette et à l’ar­chet.

Niko­las Szeps-Znai­der dirige la 2e sympho­nie de Schu­mann et joue au violon la sympho­nie concer­tante pour violon, alto et orchestre de Mozart. Samedi 26 septembre à 18h à l’Au­di­to­rium, Lyon 3e. De 8 à 49 €. Réser­va­tions sur le site de l’Au­di­to­rium de Lyon.

On trinque avec Thomas Vinter­berg

L’abus d’alcool est bon pour la santé, ou presque. C’est le sujet pas piqué des hannetons et foutrement anti-politiquement correct du dernier film de Thomas Vinterberg, et on ne se mouille pas en affirmant que c’est de loin le meilleur depuis La Chasse. Le réalisateur danois retr...

Cher­chez le garçon au Mac de Lyon

Chez Edi Dubien, les garçons ne naissent pas dans les choux mais dans les fougères, parmi les ours et les insectes, après un long combat qui les laissent encore incertains à eux même. Présence fantomatique, comme surgie des limbes de la mémoire, leur silhouette d’eau imprime à pe...

Les ciné­mas Pathé rouvrent dimanche !

Pathé a toujours été à la pointe de l'innovation, et pour la réouverture annoncée des cinémas lundi 22 juin, ils ont une nouvelle fois choisi d'avoir un temps d'avance : les impatients et les insomniaques pourront voir deux films en avant-première dès dimanche minuit : Mon Cou...

De si petits mensonges

Vous êtes curieux de savoir à quoi ressemble le cinéma bulgare? Eh bien il est à peu près aussi âpre, sec et inconfortable que son voisin le cinéma roumain, avec là aussi, de vraies qualités esthétiques. Prenez Sister, le second long métrage de la Bulgare Svetla Tsotsorkova. Ça c...