Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le violon de Niko­laj

Il y a deux bonnes raisons d’al­ler à l’Au­di­to­rium ce week-end : d’abord, Niko­laj Szeps-Znai­der, le nouveau direc­teur musi­cal de l’ONL, y entame son inté­grale des sympho­nies de Schu­mann avec la 2e, qui comprend un des adagios les plus chan­tants et les plus purs du compo­si­teur. « Nous avons recher­ché le son le plus clair possible« , nous a confié le nouveau chef : « un orchestre compact d’une cinquan­taine de musi­ciens, des timbales de Vienne comme à l’époque, non pas par histo­ri­cité, mais pour retrou­ver l’équi­libre et la nervo­sité entre les pupitres qui rapprochent Schu­mann de Beetho­ven« .

En prime, vous pour­rez entendre le grand Niko­laj reprendre excep­tion­nel­le­ment son violon pour une sympho­nie concer­tante de Mozart, avec Antoine Tames­tit à l’alto. Il faut avoir entendu ses concer­tos de Mozart pour savoir quel grand violo­niste reste Znai­der. Mozart et la musique roman­tique de Schu­mann, une occa­sion en or pour rencon­trer le nouveau prodige à la tête de l’ONL, à la baguette et à l’ar­chet.

Niko­las Szeps-Znai­der dirige la 2e sympho­nie de Schu­mann et joue au violon la sympho­nie concer­tante pour violon, alto et orchestre de Mozart. Samedi 26 septembre à 18h à l’Au­di­to­rium, Lyon 3e. De 8 à 49 €. Réser­va­tions sur le site de l’Au­di­to­rium de Lyon.

Beatrice Rana, le grand réci­tal piano de la fin d’an­née

Le voilà le grand récital de cette fin d’année ! Beatrice Rana (prononcée à l’italienne, elle vient des Pouilles) s’était révélée à nous avec une version d’anthologie des Variations Goldberg publiée chez Erato. Depuis, elle n’a cessé d’élargir son répertoire, engloutissant sous s...

Piotr Anders­zewski, un géant déli­cat du piano à Lyon

Piotr Anderszewski est un des grands interprètes de Bach d'aujourd'hui. Miracle à la polonaise : il est de retour à Piano à Lyon pour un récital consacré au préludes et fugues du Clavier bien tempéré, livre II, en miroir avec l'avant-dernière sonate de Beethoven dans laquelle il ...

Les Varia­tions Gold­berg comme vous ne les avez jamais enten­dues

Voilà un concert pas banal. Après avoir accueilli feu Nicholas Angelich dans des Variations Goldberg d’anthologie il y a près de dix ans, l’Opéra de Lyon reprend cette oeuvre pour clavier par excellence mais… dans une version pour orchestre à cordes, comme de multiples quatuors q...