Sortir à Lyon
Partager cet article :

Ravel et Chamayou, c’est l’Amé­rique

Bertrand Chamayou est un pianiste racé, jamais démons­tra­tif, choi­sis­sant souvent des options origi­nales dans l’ap­proche des oeuvres (comme dans son très beau disque Schu­bert). Cris­tal­line, archi­tec­tu­rée, encore moderne à bien des égards, la musique de Ravel est faite pour lui. Il a d’ailleurs enre­gis­tré une inté­grale pour piano en 2016 chez Erato, qui fait encore notre bonheur. C’est dire s’il est l’in­ter­prète idéal du Concerto en Sol auquel nous avons pu assis­ter jeudi soir, et diffusé en strea­ming live sur le site de l’Au­di­to­rium ce week-end, à défaut de pouvoir vous accueillir dans la salle. Le mouve­ment lent, brinque­ba­lant et suspendu, a la mélan­co­lie gauche d’un Satie, et les trilles scin­tillent comme les néons du Nouveau Monde, l’oeuvre étant à l’ori­gine une commande pour célé­brer le 50e anni­ver­saire de Boston. De l’enter­tain­ment à la française, avec des couleurs jazzy que Chamayou fait ressor­tir à merveille, comme le toucher aussi percus­sif qu’un fox-trot dans le dernier mouve­ment, joyeux, ou le premier enlevé, comme une danse, litté­ra­le­ment initié par un coup de fouet. A defaut de pouvoir assis­ter au concert, lais­ser vous fouet­ter les oreilles par le vent frais du piano de Chamayou, la 1ere sympho­nie de Schu­mann, toujours diri­gée par Niko­laj-Szeps Znai­der, complé­tant ce beau concert, pour nous revi­go­rer en atten­dant la reprise.

Bertrand Chamayou joue le Concerto en Sol de Ravel + Sympho­nie n°1 de Schu­mann, par Niko­laj Szeps-Znai­der l’ONL, en live audio depuis l’Au­di­to­rium, Lyon 3e. Dispo­nible en replay tout le week-end.

B. Chamayou et N. Szeps-Znai­der sur la scène de l’Au­di­to­rium, pour enre­gis­trer le live.

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Le quatuor Debussy fait son cinéma

Notre quatuor croix-roussien préféré a toujours pris la musique au sérieux quand il s'agit de la partager, que ce soit avec les grands noms de la danse (Mourad Merzouki, Circa ou Anne Teresa de Keersameker), ou les plus belles âmes de la chanson d'aujourd'hui (Yael Naïm ou Keren ...

A l’ombre de 2 jeunes filles en fleurs

Le nouveau documentaire de Sébastien Lifshitz ressemble à un pari un peu fou : condenser en deux heures les cinq années durant lesquelles il s’est incrusté dans le quotidien de deux adolescentes, pour en garder la substantifique moelle. En résulte un documentaire épuré et délicat...