Sortir à Lyon
Partager cet article :

Edgar Moreau fait vibrer l’Au­di­to­rium

Edgar Moreau, comme si vous y étiez. Le soliste était sur la grande scène de l’Au­di­to­rium jeudi soir pour inter­pré­ter une de ses oeuvres de chevet, le premier concerto pour violon­celle de Saint-Saens. A 26 ans mais l’âge on s’en fout, il est certes un jeune prodige mais il est surtout tout simple­ment un grand musi­cien. A sa créa­tion en 1872, Saint-Saens veut redon­ner au violon­celle toutes ses lettres de noblesse en lui écri­vant un concerto à une époque où la mode est pratique­ment exclu­si­ve­ment consa­crée concer­tos pour piano ou violon. Racé, fougueux, roman­tique, il contient à lui tout seule toute les virtuo­si­tés possibles du violon­celle, mêlant ses diffé­rents mouve­ments d’un seul tenant d’une ving­taine de minutes. Un défi redou­table pour le soliste, que survole avec maes­tria Edgar Moreau mais surtout beau­coup de coeur, pour défendre cette musique française qu’il aime parti­cu­liè­re­ment, faisant vibrer le motif du menuet ou le dernier thème lyrique à vous en donner des fris­sons. On en avait en assis­tant au concert jeudi soir, complété par un entre­tien au natu­rel avec l’ar­tiste d’après-concert (à écou­ter à la fin de l’au­dio-live). L’en­semble est dispo­nible tout le week-end en live audio – une toute nouvelle initia­tive de l’Au­di­to­rium – pour conti­nuer à parta­ger la musique live de l’ONL. Un ONL en grande forme sous la baguette de son nouveau direc­teur Niko­laj-Szeps Znai­der qui a terminé le concert par le salta­rello, sautillant et explo­sif, de la plus enle­vée des sympho­nies de Mendels­sohn, l’Italienne. De quoi vous remettre en joie avant de retour­ner écou­ter des concerts pour de vrai, ce qui ne devrait plus tarder…

Edgar Moreau et l’ONL, direc­tion Niko­laj Szeps-Znai­der (Saint-Saens, Mendels­sohn), audio-live depuis l’Au­di­to­rium en replay tout le week-end ici.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Luchini : « Plus j’avance, plus le travail m’illu­mine »

Culte. Il y a deux bonnes nouvelles avec Fabrice Luchini : vous pouvez d'ores et déjà le voir en Vod dans Alice et le Maire, le film de Nicolas Pariser tourné à Lyon ; et vous pourrez le revoir sur la scène du Radiant-Bellevue pour son spectacle Des écrivains parlent d'argent, à ...

Bon plan [chez soi] Musique et Vidéo

Lyon confiné vu du ciel  Puisqu'on ne peut pas encore sortir comme on veut, autant profiter de la plus belle des vues : le site DMDrone Métropole a réalisé un clip en drone durant la 3e semaine de confinement, survolant toute la ville désertée, et franchissant même les portes ...