Sortir à Lyon
Partager cet article :

Edgar Moreau fait vibrer l’Au­di­to­rium

Edgar Moreau, comme si vous y étiez. Le soliste était sur la grande scène de l’Au­di­to­rium jeudi soir pour inter­pré­ter une de ses oeuvres de chevet, le premier concerto pour violon­celle de Saint-Saens. A 26 ans mais l’âge on s’en fout, il est certes un jeune prodige mais il est surtout tout simple­ment un grand musi­cien. A sa créa­tion en 1872, Saint-Saens veut redon­ner au violon­celle toutes ses lettres de noblesse en lui écri­vant un concerto à une époque où la mode est pratique­ment exclu­si­ve­ment consa­crée concer­tos pour piano ou violon. Racé, fougueux, roman­tique, il contient à lui tout seule toute les virtuo­si­tés possibles du violon­celle, mêlant ses diffé­rents mouve­ments d’un seul tenant d’une ving­taine de minutes. Un défi redou­table pour le soliste, que survole avec maes­tria Edgar Moreau mais surtout beau­coup de coeur, pour défendre cette musique française qu’il aime parti­cu­liè­re­ment, faisant vibrer le motif du menuet ou le dernier thème lyrique à vous en donner des fris­sons. On en avait en assis­tant au concert jeudi soir, complété par un entre­tien au natu­rel avec l’ar­tiste d’après-concert (à écou­ter à la fin de l’au­dio-live). L’en­semble est dispo­nible tout le week-end en live audio – une toute nouvelle initia­tive de l’Au­di­to­rium – pour conti­nuer à parta­ger la musique live de l’ONL. Un ONL en grande forme sous la baguette de son nouveau direc­teur Niko­laj-Szeps Znai­der qui a terminé le concert par le salta­rello, sautillant et explo­sif, de la plus enle­vée des sympho­nies de Mendels­sohn, l’Italienne. De quoi vous remettre en joie avant de retour­ner écou­ter des concerts pour de vrai, ce qui ne devrait plus tarder…

Edgar Moreau et l’ONL, direc­tion Niko­laj Szeps-Znai­der (Saint-Saens, Mendels­sohn), audio-live depuis l’Au­di­to­rium en replay tout le week-end ici.

Double concert Haen­del, en rival de Vivaldi

C'est la nouvelle coqueluche des contre-ténors, beau gosse fan de hip hop apparu en bermuda le temps d'une vidéo, ce qui a suffi à enflammer la toile, qui ne demande qu'à s'embraser... le plus souvent par les yeux. Heureusement depuis, les récitals et les disques de Jakub Josef O...

Un Coq d’Or planté dans son décor

Qu'est-ce autre chose que l'opéra qu'un prétexte musical à un grand spectacle dans lequel on puisse reconnaître nos sentiments exacerbés ? C'est ce qu'on s'est dit en assistant au lever de rideau de ce Coq d'Or de Rimski-Korsakov promis à être joué cet été au festival d'Aix. Un c...

Audi­to­rium : derniers concerts de fin de saison

L'aviez-vous remarqué ? Si les cinémas et les musées ont bien rouvert le 19 mai, le spectacle vivant, à Lyon, pas encore... S'il reste quelques lieux paresseux qui préfèrent attendre la rentrée prochaine, après de tristes occupations (lire notre coup de pied au culte), une foule ...

Gergiev, Nelson et Gardi­ner à Berlioz

On vous avait prévenu : le "retour à la vie" selon le beau sous-titre de Lélio, oeuvre méconnue du grand Hector Berlioz, allait se faire en grandes pompes au festival de la Côte Saint-André. La promesse est désormais tenue avec l'ouverture de la billetterie depuis le mercredi 5 m...