Sortir à Lyon
Partager cet article :

Audi­to­rium : derniers concerts de fin de saison

L’aviez-vous remarqué ? Si les ciné­mas et les musées ont bien rouvert le 19 mai, le spec­tacle vivant, à Lyon, pas enco­re… S’il reste quelques lieux pares­seux qui préfèrent attendre la rentrée prochaine, après de tristes occu­pa­tions (lire notre coup de pied au culte), une foule de nouveaux spec­tacles sont dès cette semaine aux Céles­tins, au TNP, à l’Ely­sée à la Guillo­tière, sans parler de la Bien­nale et des Nuits de Four­vière qui démarrent la semaine prochaine.

Ben Glass­berg, jeune chef asso­cié à l’ONL-Audi­to­rium de Lyon.

Little Big Bens

Jamais à court d’idées, l’Au­di­to­rium de Lyon et le nouveau chef de l’ONL Niko­laj Szeps-Znai­der ont déjà entiè­re­ment rema­nié leur fin de saison pour accueillir le public pour une série de concerts en cette fin de saison tendue comme un sprint. c’est Benja­min Gros­ve­nor (photo) qui ouvre le bal ce jeudi avec le 3e concerto de Beetho­ven et son compa­triote british Ben Glass­berg, jeune chef asso­cié à l’ONL (c’est lui qui diri­gera la 9e de Beetho­ven cet été à Four­vière). Virtuose ébou­rif­fant (il joue Gaspard de la nuit de Ravel presque mieux que Martha Arge­rich, Gros­ve­nor est surtout un disciple de Leiv Ove Andsnes avec lequel il a travaillé, déve­lop­pant une matu­rité de lecture musi­cale qui fait le chant des grands musi­ciens. Un des cinq plus grands pianistes de sa géné­ra­tion pour lequel on se damne­rait ne serait-ce que pour l’en­tendre en bis… En bonus le même soir, un Oiseau de feu de Stra­vinsky qui devrait dépo­ter.

14 nouveaux concerts et une sympho­nie de Rone

Niko­laj Szeps-Znai­der et son Orchestre Natio­nal de Lyon.

Orgue, musique de chambre, concert expresso et grandes formes sympho­niques, les musi­ciens de l’ONL n’ont pas lésiné sur leur éner­gie retrou­vée juste avant de partie en tour­née cet été dans les festi­vals. En plus d’un programme spécial à venir pour la fête de la musique, Niko­laj Szeps-Znai­der diri­gera le Mendels­sohn du Songe d’une nuit d’été et une quatrième de Brahms qu’on attend avec impa­tience par ce grand amou­reux de la musique vien­noise roman­tique. Last but not least, Rone (qu’on a inter­viewé dans le dernier numéro d’Exit) vien­dra diri­ger sa première élec­tro-sympho­nie pour termi­ner en apothéose contem­po­raine une saison qui même tronquée, aura été on ne peut plus forma­trice pour les nouveaux projets de l’or­chestre.

Benja­min Gros­ve­nor et Ben Glass­berg avec l’ONL, 3e concerto pour piano de Beetho­ven et Oiseau de feu de Stra­vinsky. Ven 29 mai à 19h et sam 30 à 18h à l’Audi­to­rium, Lyon 3e.

Niko­laj Szeps-Znai­der avec l’ONL, extraits du Songe d’une nuit d’été de Mendels­sohn et 4e sympho­nie de Brahms. Ven 11 juin à 20h et sam 12 à 18h à l’Audi­to­rium, Lyon 3e.

De 8 à 49 €. Toute la program­ma­tion Audi­to­rium de Lyon.

Fran­cesco Corti, coup de coeur du festi­val d’Am­bro­nay

Claveciniste hors pair et ancien continuiste des Musiciens du Louvre, Francesco Corti est devenu un chef d’orchestre à part entière avec un sens du théâtre peu commun. Il est de passage au festival d’Ambronay. A ne rater sous aucun prétexte. Vous venez de sortir un double ...

Ambro­nay fait la fête avec les cantates de Haen­del

Haendel lui doit beaucoup : comme contre-ténor, René Jacobs avait enregistré en 1979 avec Alan Curtis Admeto, le tout premier enregistrement d'un opéra intégral du compositeur. Comme chef, il dirigera quelques années plus tard la première version fidèle à la partition de Giulio C...