Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le retour de Leonard Slat­kin à l’Au­di­to­rium de Lyon

Avant de deve­nir direc­teur musi­cal de l’ONL de 2011 à 2017, Leonard Slat­kin avait livré un concert d’an­tho­lo­gie de la sympho­nie n°12 de Chos­ta­ko­vich dite “1917”, avec celui qui allait deve­nir son orchestre pendant plusieurs années. Le chef améri­cain a toujours été sensible aux origines russes de sa mère et c’est avec une autre sympho­nie de guerre, la huitième, une des plus noires et des plus accom­plies du grand compo­si­teur russe, qu’il revient aujourd’­hui en chef hono­raire. Le concert appar­tient aux nouveaux formats courts instau­rés dans la program­ma­tion de l’Au­di­to­rium (1h10 sans entracte). Un concen­tré de fièvre russe. On entend déjà mugir les cuivres ruti­lants de l’ONL !

Leonard Slat­kin dirige la sympho­nie n°8 de Chos­ta­ko­vitch avec l’ONL. Jeudi 21 octobre à 20h à l’Au­di­to­rium, Lyon 3e (atten­tion date unique). De 8 à 49 €. Avant-concert 1h avant à 19h dans la grande salle avec le quatuor n°2 de Proko­viev (20mn), inter­prété par le quatuor Lysis.

Lire aussi l’en­tre­tien que Leonard Slat­kin nous avait accordé sur l’en­semble de sa carrière.

Shirine, le nouvel opéra déce­vant de Thierry Escaich

Comme toujours avec Escaich, il y a des merveilles de musique dans Shirine. Un croisement jusqu'à l'ivresse entre la mécanique symphonique - plus efficace parfois qu'une musique de film hollywoodienne - et les instruments traditionnels perses, créant un impressionnisme oriental ...

Berlioz, le plus beau festi­val clas­sique de l’été

Cette fois, Valery Gergiev ne viendra pas, nationalité russe oblige. Sir John Eliot Gardiner, autre grand habitué, non plus. Et pourtant, la programmation de la nouvelle édition du festival Berlioz à la Côte-Saint-André s'annonce toujours aussi belle, fourmillant de "milliers de ...