Sortir à Lyon
Partager cet article :

Zylan, un opéra contre l’ho­mo­pho­bie

C’est une des nouveau­tés mises en avant par Richard Brunel, le nouveau direc­teur de l’Opéra de Lyon : mettre en scène des petites formes hors les murs pour tous les publics dès l’ado­les­cence, moins chères, plus acces­sibles, et toujours aussi inven­tives. C’est le cas avec Zylan ne chan­tera plus, présenté au théâtre du Point du jour et dans d’autres salles du 5e. L’his­toire vraie d’un jeune chan­teur persé­cuté pour son homo­sexua­lité et qui a fini par dispa­raître, mise en musique par une compo­si­trice dans la lignée de Ligeti, Diana Soh, et mise en scène par Richard Brunel, habi­tué à faire briller les oeuvres avec peu de moyens et beau­coup d’in­ven­ti­vi­té… Un ténor au nom prédes­tiné pour l’opéra (Benoît Rameau), une guitare élec­trique, un violon­celle, des percus­sions, et vous obte­nez l’opéra le plus intri­gant de la saison.

Zylan ne chan­tera plus de Diana Soh, mise en scène Richard Brunel. Du samedi 5 novembre au jeudi 18 novembre à 20h au théâtre du Point du jour, Lyon 5e (jusqu’au 13), en co-réali­sa­tion avec L’Opéra de Lyon. Puis au lycée Branly le mar 16 et à l’hô­pi­tal des Massues le jeu 18.

Berlioz, le plus beau festi­val clas­sique de l’été

Cette fois, Valery Gergiev ne viendra pas, nationalité russe oblige. Sir John Eliot Gardiner, autre grand habitué, non plus. Et pourtant, la programmation de la nouvelle édition du festival Berlioz à la Côte-Saint-André s'annonce toujours aussi belle, fourmillant de "milliers de ...

Adieu Nicho­las Ange­lich, un des plus grands pianistes d’aujourd’­hui

Il y a peu de monstres sacrés qui avaient l’allure d’un grand nounours aussi gentil. Il était né aux Etats-Unis d’une mère de l’URSS et d’un père du Montenegro, et c’était un fidèle de Piano à Lyon et des orchestres lyonnais. Enfant de l’Europe de l’Est par ses parents musiciens,...