Sortir à Lyon
Partager cet article :

Commen­cez l’an­née avec le grand piano de Genui­sas !

On aura rare­ment vu un jeune pianiste avoir une force de concen­tra­tion, un dévoue­ment à la musique aussi intenses, en même temps qu’une fougue hors du commun. Et pour­tant, Lukas Geniu­sas ne force pas, ne démontre jamais, il chante tout le temps. Un croi­se­ment aussi impres­sion­nant qu’im­pro­bable entre la fougue d’un jeune Kissin et la préci­sion de lecture d’un Soko­lov. Car une lecture, il en a une, et parti­cu­liè­re­ment dans Schu­bert qu’il était déjà venu inter­pré­ter à l’Au­di­to­rium, dans un jeu décharné et cris­tal­lin, loin de tout senti­men­ta­lisme. Si son jeu est aussi impres­sion­nant, ce n’est donc pas seule­ment du fait d’une virtuo­sité incon­tes­table mais surtout d’une matu­rité qui laisse pantois, jamais au béné­fice des œuvres les plus faciles. Le programme choisi pour Piano à Lyon est ici à se damner : en plus des plus beaux impromp­tus de Schu­bert dont le plus célèbre en sol bémol majeur (entendu dans Trop belle pour toi), il épan­chera le lyrisme dont il est tout aussi capable dans des mazur­kas et barca­rolle de Chopin. Avec, pour l’an­née Proust qui débute, des valses de la Belle époque de Reynaldo Hahn en inter­lude. Immanquable.

Lukas Genui­sas, piano (Schu­bert, Chopin, Reynaldo Hahn). Vendredi 15 janvier à 20h30 à Piano à Lyon, salle Molière, Lyon 5e. De 22 à 44 €.

Le meilleur de Beetho­ven à l’Au­di­to­rium de Lyon

Un demi-siècle dans l'oeuvre monumentale de Beethoven, voilà le parcours exceptionnel de Rudolph Buchbinder qui a tout interprété de ce qu'un pianiste peut jouer du grand Ludwig : l'intégrale des sonates et des concertos, et sans doute plus de fois que vous n'avez eu d'anniversai...

La Chauve-Souris, le grand concert vien­nois du Nouvel An

“Mieux vaut être schizophrène que tout seul !” Voilà le beau programme de La Chauve-souris de Johann Strauss, l’opérette viennoise par excellence dont l'esprit pétillant reflète sans cesse un fond beaucoup plus sombre, comme dans les grandes comédies. Tout y est alerte, rassurez-...

Les chants de Noël en grand orchestre avec l’ONL

La tradition de Noël, c'est l'Amérique ! Et l'ONL s'y connaît dans le genre : pour son grand retour à l'Auditorium de Lyon, l'ancien directeur musical Leonard Slatkin - dont les parents jouaient au Hollywood Quartet et fréquentaient Frank Sinatra - a concocté un programme américa...