Sortir à Lyon
Partager cet article :

Commen­cez l’an­née avec le grand piano de Genui­sas !

On aura rare­ment vu un jeune pianiste avoir une force de concen­tra­tion, un dévoue­ment à la musique aussi intenses, en même temps qu’une fougue hors du commun. Et pour­tant, Lukas Geniu­sas ne force pas, ne démontre jamais, il chante tout le temps. Un croi­se­ment aussi impres­sion­nant qu’im­pro­bable entre la fougue d’un jeune Kissin et la préci­sion de lecture d’un Soko­lov. Car une lecture, il en a une, et parti­cu­liè­re­ment dans Schu­bert qu’il était déjà venu inter­pré­ter à l’Au­di­to­rium, dans un jeu décharné et cris­tal­lin, loin de tout senti­men­ta­lisme. Si son jeu est aussi impres­sion­nant, ce n’est donc pas seule­ment du fait d’une virtuo­sité incon­tes­table mais surtout d’une matu­rité qui laisse pantois, jamais au béné­fice des œuvres les plus faciles. Le programme choisi pour Piano à Lyon est ici à se damner : en plus des plus beaux impromp­tus de Schu­bert dont le plus célèbre en sol bémol majeur (entendu dans Trop belle pour toi), il épan­chera le lyrisme dont il est tout aussi capable dans des mazur­kas et barca­rolle de Chopin. Avec, pour l’an­née Proust qui débute, des valses de la Belle époque de Reynaldo Hahn en inter­lude. Immanquable.

Lukas Genui­sas, piano (Schu­bert, Chopin, Reynaldo Hahn). Vendredi 15 janvier à 20h30 à Piano à Lyon, salle Molière, Lyon 5e. De 22 à 44 €.

Les adieux de Chris­tian Zacha­rias au réci­tal de piano

Pour sa dernière tournée de récital de piano, Christian Zacharias a choisi des oeuvres de jeunesse de Schubert et Tchaïkovski comme un concert de villégiature, plein de joie et d'énergie. On ne peut pas imaginer qu'il ne joue pas un morceau de Mozart en bis. Christian Zacharia...

Anne et Yann Quef­fé­lec, stars de la musique clas­sique à Annecy

Quitte à écouter de la musique classique, autant le faire en bonne compagnie... Le festival Variations classiques à Annecy a toujours su choyer ses invités en croisant les plaisirs. Il y a eu Gaspard Proust, Patrizia Ciofi ou Fanny Ardant (grande actrice mais aussi metteuse en sc...

Moïse vu par Rossini, le grand opéra bel canto de la rentrée

Daniele Rustioni dirige une nouvelle production politique et malicieuse de Moïse et Pharaon, un opéra rarement monté de Rossini. Du grand opéra en forme de super-production, mis en scène avec faste et malice par Tobias Kratzer à l'Opéra de Lyon. Vous aussi vous aimez l’opéra p...