Sortir à Lyon
Partager cet article :

Daho au para­dis

C’est l’évé­ne­ment musi­cal de la rentrée : après un concert d’an­tho­lo­gie aux Nuits de Four­vière l’an passé, Daho passera le week-end du 23 novembre à Lyon, et non pas à Rome, pour une exclu française : la recréa­tion de son mythique album Eden, un de ses plus beaux, mal aimé à sa sortie, accom­pa­gné par des musi­ciens de l’Or­chestre Natio­nal de Lyon et agré­menté d’iné­dits. Notre chan­teur pop français préféré vient d’en ressor­tir une version Deluxe dispen­sable en 3 CD, avec titres live option­nels et quelques titres remixés bien­ve­nus, avant de réser­ver sur la scène de l’Audi l’ex­clu­si­vité de son déhan­ché légen­daire. Car Eden à l’époque en 1995 sonnait une nouvelle ambi­tion artis­tique pour lui : des textes plus ambi­tieux dont on retrou­vera l’es­prit solaire dans Ouver­ture et Corps et armes, et une expé­ri­men­ta­tion musi­cale, quelque part entre l’am­pleur sympho­nique et les beats de la musique elec­tro, truf­fés de bidouillages ryth­miques. C’est dire s’il marquait une nouvelle étape dans son travail qui devrait retrou­ver toute sa place rétros­pec­tive aujourd’­hui. Mais cerise sur la gâteau : en plus de ce concert unique made in Lyon, le bel Etienne trus­tera la scène de l’Au­di­to­rium tout le temps d’un week-end, avec une carte blanche aux invi­tés choi­sis le dimanche, autour des mélo­dies de Fauré, servies par Rose­mary Stand­ley ou Piers Faccini. Ou comment faire tomber les cloi­sons de la musique et entrer dans l’antre la plus intime d’un chan­teur pop d’aujourd’­hui. L.H.

Samedi 23 novembre à 20h

Daho, Eden, avec des musi­ciens de l’ONL. De 38 à 48 €.

Dimanche 24 novembre à 20h

Ici-bas autour des mélo­dies de Fauré avec Etienne Daho, Piers Faccini, Rose­mary Stand­ley… De 10 à 38 €.

A l’Au­di­to­rium, Lyon 3e. audi­to­rium-lyon.com

L’en­re­gis­tre­ment du concert à l’Au­di­to­rium de Lyon est dispo­nible pour les abon­nés de Canal << ici >>.

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Les animaux étranges de Victor Soren

Bonne nouvelle : si les musées doivent attendrele 15 décembre, les galeries peuvent d’ores et déjà accueillir du public. Comme la galerie Ories, qui accueille à nouveau un artiste qu’on aime beaucoup, Victor Soren. Ses dessins au fusain et à la pierre noire fascinent autant qu’il...

N’al­lez pas à Tataouine !

Poussif. Il y a des premiers films qui mangent à tous les rateliers du malheur pour mieux se faire remarquer : terrorisme, enfant malade, guerre en Lybie et dons d'organe, ça fait beaucoup pour un seul « Fils ». Surtout quand l'essentiel du film consiste à enfermer un couple en p...