Sortir à Lyon
Partager cet article :

Triste comme du Beau­pain

Chan­son. Si la mélan­co­lie c’est le bonheur d’être triste, s’il y en a un qui doit être sacré­ment heureux, c’est bien Alex Beau­pain. Avec son air de ne pas y toucher, il est curieux, Alex. Dans ses chan­sons, il est tout le temps amou­reux, et pour­tant il ne va jamais bien. Ça nous avait séduit dans Les Chan­sons d’amour, le film de Chris­tophe Honoré, dont il avait composé la BO. Ça nous avait re-séduit dans Pourquoi battait mon cœur, son premier album et le plus beau à ce jour, dans lequel sa voix mal réveillée et ses paroles captaient l’air du temps des amours désac­cor­dées à la façon d’un Souchon d’aujourd’­hui. Depuis, il n’a jamais sorti la tête de son chagrin mis en musique, a plutôt réduit le soin accordé à ses arran­ge­ments, et bordé » ses textes de rimes souvent trop riches. Bref, en bon dépres­sif amou­reux, il se complaît un peu trop dans son malheur. Un doudou triste idéal sur scène pour les amateurs d’amours hiver­nales. L.H.

Alex Beau­pain. Mercredi 18 décembre à 20h30 au Radiant-Belle­vue à Caluire. De 26 à 30 €.

Florent Marchet, la pop clas­sieuse à la française

Il nous avait conquis il y a dix ans avec Courchevel, pop “à l’eau de rose” qui captait les destins sentimentaux et la vie des pavillons de banlieue comme peu de monde en France avant lui. Son dernier opus Garden Party s’inscrit dans la même lignée, abordant la vie familiale d’au...

Virgi­nie Despentes de retour à Lyon pour faire du bruit

On l'avait quittée en haut des pentes auxquelles elle doit son nom en train de mettre le souk au théâtre de la Croix-Rousse avec Béatrice Dalle. Avec Viril, elle faisait la leçon au mâle hétéro avec la rappeuse Casey. Visiblement, ça lui a plu puisque Virginie Despentes revient p...

Gospel au plus haut des cieux pour le Nouvel An

Tout avait commencé en 2018 lorsque le Gospel Philharmonic Experience faisait ses premiers pas sur la scène de l’Auditorium. Un début très prometteur qui avait séduit spectateurs, critiques et professionnels. Très vite la chorale avait enchaîné tournée en France et opportunités à...

Igor Lumpert, un grand moment de jazz à décou­vrir au Péri­scope

Il est arrivé à New York en 2000 où il a étudié avec des légendes du jazz comme Billy Harper, George Garzone et Joe Chambers. Aujourd’hui, Igor Lumpert s’est déjà produit avec les plus grands, Reggie Workman, Sonny Simmons, Chico Hamilton et bien d’autres. Le saxophoniste au styl...