Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le retour de Fred­die : One night of Queen !

Cuir-mous­tache

Sans elle, Fred­die Mercury serait resté Farrokh Bulsara et n’au­rait jamais inté­gré le panthéon tant convoité des chan­teurs mous­ta­chus, aux côtés de Georges Bras­sens et de Jean Ferrat. Direc­te­ment inspi­rée du style de la commu­nauté gay de San Fran­cisco, la stach­mou de Fred­dou se doit d’être taillée en brosse épaisse, venant sensuel­le­ment cares­ser la lèvre supé­rieure sans trem­per dans votre café au lait du matin. Elle se décline aussi au fémi­nin, comme le chan­teur l’a prouvé lui-même dans le clip I want to break free. Asso­ciée à une chou­croute, une jupe en cuir et des bas résille, vous serez sûre pour une fois de ne pas être harce­lée dans la rue.

Barbier L’Ate­lier Vintage, 21 rue de la Part-Dieu, Lyon 3e.

Le débar­deur chaleur

Ah, le fameux marcel blanc ! Adopté par les bikers tatoués comme par les abon­nés au sauna liber­tin… Le marcel idéal, c’est celui qui laisse devi­ner la nais­sance de la moquette, en donnant toute lati­tude aux muscles saillants des biceps. Vous avez boudé la salle de sport et vos bras sont aussi impo­sants que ceux d’un T-Rex anorexique ? Le poids plume Rémi Malek (photo) a bien réussi à décro­cher le rôle de Fred­die Mercury dans Bohe­mian Rhap­sody. Tout est dans l’at­ti­tude : allez, on cambre les reins et on bombe le torse.

Marcel chez le Slip français, 48 Rue du Président Édouard-Herriot, Lyon 6e.

Le collier de chien

Aussi esthé­tique que pratique pour se faire un garrot et trou­ver plus faci­le­ment la veine. On parle de don du sang, bien sûr.

Anima­le­rie Animaux urbains, 19 rue Cuvier, Lyon 6e.

Le jean collé-serré

Une coupe année 90 – taille haute, moulant en haut et droit sur les jambes- mettra toutes vos rondeurs en valeur, on a bien dit TOUTES. ça y est, en plus d’être paraît pour One night of Queen, vous pour­rez réuti­li­ser cette tenue pour une soirée Village People ou pour la prochaine édition du festi­val de cinéma queer Ecran mixte, en mars.

Levi’s store, 49 rue de la Répu­blique, Lyon 2e.

One Night of Queen, avec Garry Mullen and The Works. Mercredi 5 février à 20h à L’Am­phi­théâtre, Lyon 6e. De 40 à 45€. Points de vente habi­tuels.

Gavin Bryars et Moon­dog, le meilleur du jazz à l’Opéra under­ground

Il y a les musiciens qu’il ne faut pas rater et ceux à ne vraiment pas louper. Gavin Bryars est à ranger dans la seconde catégorie. Le compositeur britannique, pionnier du mouvement post-minimaliste (n’allez pas lui dire, ça lui déplaît), âgé de 79 ans n’est malheureusement pas é...

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...

Teenage fanclub, la pop la plus grunge de Glas­gow

À Glasgow, il y a carrément un nom pour évoquer le mouvement musical dont ils ont été les figures de proues : le « Bellshill Beat », du nom la petite banlieue Est d’où a émergé, à la fin des années quatre-vingt, une brochette de joyeux lurons adeptes du genre « indie pop » avant ...

Dry clea­ning, le post punk londo­nien qui dépote

Au départ, Dry Cleaning, c’est quatre trentenaires londoniens qui se connaissent depuis plus de dix ans. Potes d’école d’art, potes de potes, potes de soirées karaoké qui se finissent au petit matin. Lorsqu’ils montent un groupe, c’est sans le moindre plan de carrière, bien loin ...