Sortir à Lyon
Partager cet article :

Vive le Wood­sto­wer d’hi­ver !

Pop / elec­tro. Non, vrai­ment, il n’y a rien à jeter dans cette seconde édition du festi­val Winto­wer, le pendant hiver­nal du Wood­sto­wer. Le week-end débu­tera sur la scène du Ninkasi Gerland avec une petite mise en bouche à vous faire rougir jusqu’aux oreilles : Alkpote, le rappeur à ne pas prendre au premier degrés qui reven­dique ses « 75 cm de largeur  » et balance le surnom affec­tueux « pute » à peu près 427 dans une seule chan­son, parta­gera la scène avec Ultra­moule, un trio de nanas survol­tées qui prouve qu’en matière de grivoi­se­ries, hommes et femmes sont bien égaux. Mais c’est surtout la program­ma­tion du samedi au Trans­bor­deur qui nous fait de l’œil. Aux côtés de groupes locaux de bon aloi étique­tés « pop fraîche et naïve » (Texas Menthol) ou plus origi­naux (An eagle in your mind et sa folk noire et psyché­dé­lique), on trouve la parfaite tête d’af­fiche pour se réchauf­fer au cœur de l’hi­ver avec Isaac Delu­sion. Après son second album, Rust and gold, un poil plus blues et sombre, le groupe revient à ses premières amours musi­cales avec Uplif­ters. Et il a toujours le chic pour nous faire danser sur son élec­tro-pop sucrée et planante : voix suaves, ritour­nelles rêveuses et mélan­co­liques (Parrots) ou plus groovy (Magi­ca­love) et même une reprise ouatée de Couleur menthe à l’eau, la recette est impa­rable pour nous envoyer jusque dans la stra­to­sphère sur un nuage de douceur.

Proces­seur russe

Pour­tant, en fin de soirée, c’est dans un grand état d’ex­ci­ta­tion qu’on retrou­vera la terre ferme grâce à Kompro­mat, petit bijou sombre et glacé qu’on a hâte de décou­vrir en live. Derrière ce qui ressemble à un nom de proces­seur russe se cachent une star française de l’élec­tro, Vita­lic, et la chan­teuse du groupe déjanté Sexy Sushi. Une équa­tion qui ne pouvait qu’en­voyer du lourd, et on vous confirme que c’est le cas. Le duo puise du côté de la techno berli­noise, de celle froide et impla­cable qui vous colle au sol, rehaus­sée par la voix déli­cate de Rebeka Warrior qui chante en français ou en alle­mand. A quoi bon partir au ski ? Le Winto­wer souffle le chaud et le froid. Caro­line Sicard

Winto­wer. Vendredi 21 février, de 20h à 22h, au Ninkasi Gerland, Lyon 7e ; samedi 22, de 19h30 à 4h30, au Trans­bor­deur, Villeur­banne et dimanche 23, de 11h30 à 16h45, à La Commune, Lyon 7e. De 15 à 26€, pass deux soirs à 30€. wood­sto­wer.com

M. se rêve encore plus grand en tour­née

Qui aime M ? Il saute. Il court. Il joue de la guitare avec les dents et enflamme les salles partout où il passe, comme Fourvière encore l’été dernier. Chaque concert de M, alias Matthieu Chedid alias M, est une performance. Toujours très généreux sur scène, le chanteur sait comm...

Black Lilys, le groupe lyon­nais qui cartonne à Londres

Ils déambulent sur Camden Street, la veille d’un concert à Londres, lorsqu’on les appelle pour discuter de New Era, leur nouvel album. L’une raconte d’une voix chaleureuse les tourments d’un disque marqué par un confinement séparés, l’autre, plus en retrait mais non moins sensibl...

Orel­san en plein dans la crise de matu­rité

Même les rappeurs finissent par se faire des cheveux blancs. On a le sentiment qu’il a toujours été là, mais Orelsan est déjà un vieux dans le « rap game », en témoigne cette mèche décolorée qu’il arbore depuis peu. Et si les horloges tournent, le rappeur sait en tirer parti pour...

On a vu la dernière tour­née de The Cure

30 tubes et quelques nouveaux titres pour The Cure en tournée à la Halle Tony Garnier. Avec un Robert Smith à la voix intacte, baignant dans sa légende gothique. On vous raconte le show en photos. Lundi soir à la Halle Tony Garnier, on y était. Des guitares qui cachent toute l...