Sortir à Lyon
Partager cet article :

His name is Blunt, James Blunt

Pop. On ne savait pas que James Blunt était encore vivant, artis­tique­ment parlant, depuis ses tubes You’re beau­ti­ful et Goobye my lover, sortis en… 2005. Il se trouve qu’il a accou­ché d’un sixième album au jeu de mots foireux (It’s upon a mind), mais à la guitare toujours pleine de doigté. Le grain de la voix fera toujours se dres­ser les poils des demoi­selles enamou­rées, même si le visage quasi-bionique devient presque aussi froid que le titre de son premier single, « Cold ». De la belle ouvrage popu­laire, aux arran­ge­ments soignés, même si le tarif reste haut de gamme. A vous de voir. L.H.

James Blunt. Jeudi 2 mars à 20h à la Halle Tony Garnier, Lyon 7. De 50 à 90,50 €. halle-tony-garnier.fr

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Noé, le resto-pois­son­ne­rie de Lyon 3e

Jamais au cours de notre existence, qui a pourtant dépassé le demi-siècle, nous n’avions mangé un pavé de thon de cette taille. Question dimensions, imaginez-vous en train de déchausser un pavé du Vieux Lyon. Le thon rouge (oui, on a le droit, mais il y a des quotas) était juste ...

Nouvelle vague aux Subs

« Optimisme ambient »… Que le nom de ce nouvel événement est bien trouvé ! À contre-courant de tout ou presque, ce satané pessimisme ambiant, donc, mais aussi des esthétiques à la mode et même des façons de présenter du spectacle vivant aujourd’hui, les Subs lancent un alléchant ...